La Thaïlande secrète et insolite, cela existe? La réponse est oui, vous aurez votre propre opinion si vous aurez l’occasion de découvrir l’Isaan, la région du nord-est de la Thaïlande.

Buengkan, là où on se sent bien

Assis dans un café, nous discutons de notre journée tout en savourant le muffin à la banane et au chocolat blanc avec beaucoup d’appétit. En effet,  après une petite journée en selle, nous voilà bien arrivés à Bueng Kan, qui se trouve sur le rive du Mékong.

Thaïlande secrète, découvrir l'Isaan
Ce n’est pas très local mais tellement gustatif 🙂

La ville paraît tranquille à notre arrivée. Il nous arrive souvent de trouver endormi un endroit dans l’Isaan au premier abord. C’est normal vu qu’on débarque souvent vers midi ou au début de l’après-midi, quand la plupart des gens  font leur sieste.

Avec notre connaissance limitée en terme de vocabulaire thaïlandais, on arrive tout de même à nous faire comprendre pour nos repas. La cuisine d’Isaan est réputée bonne et pimentée. Notre plat de prédilection est le « Som Tam », la salade de papaye verte. C’est vraiment plaisant d’écouter le bruit du pilon et du mortier qui sont des principaux accessoires à Som Tam.

Som Tam salade de papaye thaïlandaise
« Som Tam Thai » constitue souvent notre repas du déjeuner

On a prévu d’y passer la nuit mais finalement on y reste deux nuits. Simplement parce qu’on se sent bien dans cette petite ville. Et parce qu’il y a un restaurant où on mange vraiment bien, oui c’est important 🙂

Curry vert aux légumes (mais en thaï, il s’agit de Phanaeng Kai)

Les vestiges de dinosaures d’une Thaïlande secrète

Parfois on ne suit pas exactement l’ordre chronologique dans cet article mais on raconte les histoires plutôt par thème. Vous pouvez retrouver notre itinéraire détaillé dans la première partie.

Sur la route menant à Tha Uthen, on se croit être dans le Jurassic Park ! Les statuts de dinosaures sont vraiment partout. En effet, des empreintes des pâtes de dinosaures ont été retrouvés dans un petit village qui se trouve à une vingtaine de kilomètres de Tha Uthen.

On n’a pas fait le parc de dinosaures mais vous trouverez les informations ici en cas de besoin.

Sur la route menant au parc des empreintes de dinosaures dans l'Isaan
Un cri à la « Munch » n’a pas l’air trop crédible, si?

Les scènes de vie quotidienne: les marchés, les gargotes, les temples…

On adore simplement cette région de la Thaïlande secrète pour son authenticité. On comprend de mieux en mieux la façon de vivre des Thaïs dans l’Isaan en tous cas. C’est une vie simple remplie de sourires. Cela nous met du baume au cœur.

Thaïlande secrète, le pays du sourire

Mon professeur de français Corinne nous a dit que chaque commune en France disposait d’une église et d’une boulangerie. En Thaïlande quant à elle, chaque ville ou village dispose d’un ou de plusieurs marchés. On y trouve toutes sortes de marchandises, des petites sucreries aux produits frais. Nous allons souvent au marché pour nos petits-déjeuners sucrés.

Les gargotes sont souvent ouvertes de 7 heures à 18 heures. Il nous arrive très souvent de finir le dîner avant 18h, chose inimaginable en France. Dans les gargotes, restaurants ou même les maisons, nous remarquons l’absence du réfrigérateur. Les Thaïs optent plutôt pour les grandes glacières remplies de glaçon pour la journée.

Cela vous dit quelque chose les « polices box » en Thaïlande? Ce sont des bureaux de police, jusque là il n’y a rien de particulier. Mais la particularité de ces bureaux est que l’eau et les toilettes sont ouverts au public. Est-ce qu’on vous a déjà dit que les policiers thaïs étaient vraiment cool?

Thaïlande secrète, Isaan
Les policiers nous ont fait signe de nous arrêter, aucun problème, c’était juste pour faire une photo avec les cyclistes 🙂

Première crevaison, tout va bien Jérôme maîtrise le remplacement de la chambre à air

Les superbes spectacles naturels

A Savannakhet au Laos, on a déjà eu l’occasion d’admirer les superbes couchers de soleil sur le Mékong. Ces spectacles continuent quand on est du côté thaïlandais.

On est là, soit devant notre bungalow en bois, soit assis sur les banc au bord de ce fleuve mythique, soit debout sur les berges bien aménagées pour observer quelques animations telles que les séances d’aérobic. Ces scènes seront bientôt retrouvées dans un autre décor.

Notre regard va ensuite vers le ciel qui commence à changer de couleur, le bleu azuré laisse la place à la couleur jaune-orange. On retrouve les reflets de cette couleur bariolée dans l’eau. Ce spectacle naturel est si beau à admirer, c’est magique !

Coucher de soleil sur le Mékong en Thaïlande

Udon Thani et le lac aux nénuphars rouges

On a voulu voir ce lac, surtout moi (Thanh) ! Le lac aux nénuphars rouges se situe à Talay Bua Daeng, à environ 40 kilomètres d’Udon Thani. Si vous cherchez sur internet, vous allez voir différents noms liés à ce lac: du lac aux lotus à Nong Han Kumphawabi. Or, sur Google maps et sur les panneaux de signalisation, c’est plutôt à Talay Bua Daeng. Bref, c’est le lac aux fleurs rouges 🙂

Loin d’être spécialiste des fleurs, je voudrais juste employer le terme exact pour désigner la fleur dans ce lac, qui est plutôt « nénuphar » et non lotus. Effectivement, on retrouve aussi quelques lotus au lac mais ce n’est pas significatif par rapport à sa voisine. Au niveau de la forme, les pétales de lotus sont beaucoup plus grandes et elles sont la couleur rose pâle. Tandis que celles des nénuphars sont plus petites et ayant soit la couleur rose foncée voire rouge ou blanche. On peut également les différer grâce aux feuilles.

La meilleure saison pour les contempler est de décembre à fin février. Outre cette période, on peut toujours observer les fleurs sans s’attendre à une marée de fleurs spectaculaire. La promenade en barque sur le lac dure une heure et c’est vraiment plaisant !

Udon Thani est une ville de taille moyenne en Thaïlande, et ressemble apparemment à la plupart des villes thaïlandaise. On profite d’y être pour effectuer la maintenance des vélos, et quelques courses de matériel de cyclisme. Il fallait régler la chaîne détendue du vélo de Jérôme et nettoyer le pédalier. En moins d’une heure, la maintenance est faite avec le sourire, comme souvent.

Un petit aperçu d’Udon Thani

Aspect pratique

      • Magasin pour la maintenance: Bike Corner Udon Thani
      • Magasin pour l’achat des matériels du vélo: Joy Bike Udon Thani
      • Il est conseillé de visiter le lac aux nénuphars le matin avant midi lorsque les fleurs s’ouvrent bien

N.B: Un grand merci à Jérôme pour ses jolies photos !

 

2 Commentaires

  1. Fabre Jean-Bernard

    Moi aussi j’avais bien aimé l’Issan Bravo pour les photos ! Quelque chose me dit que vous appréciez la nourriture , on voit souvent des photos de plats à déguster Décharge de sucs gastriques assurés ,en dehors des repas !!!

    • Bonjour JB, c’est vraiment une région tranquille. On a la chance de pouvoir s’arrêter souvent à chaque ville ou village et d’apprécier la nourriture. Cette fois-ci on n’est plus frustrés comme la toute première fois en Thaïlande

Si vous aimez cet article, partagez-le ou laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.