Comme déjà brièvement mentionné dans mon article sur Kampot, j’ai eu un accident de vélo à Srey Ambel au Cambodge. Après notre séjour à Kampot, on est allés en direction de Prey Nob pour ensuite traverser la frontière à Koh Kong afin de gagner la Thaïlande.

De Kampot à Srey Ambel

Ce jour-là je ne me sentais pas très bien à cause de ma dent de sagesse. Finalement on est quand même partis histoire d’avancer un peu. Les premiers kilomètres furent assez tranquilles. Le trafic était de plus en plus dense avec beaucoup de camions. La route avait deux niveaux, c’est à dire que la route principale était plutôt réservée aux voitures et poids lourds. Il y avait un deuxième niveau de route en terre battue qui était réservé aux scooters et aux bicyclettes on dirait. Sachant que les deux niveaux ne sont pas bien liés, un écart d’environ de 10 à 15 centimètres en terme de hauteur réside entre les deux niveaux.

Il est beaucoup plus facile et confortable de rouler sur la route goudronnée. Mais à cause de la densité du trafic, j’ai roulé sur l’accotement en terre. A un moment, j’ai vu devant moi un camion garé sur l’accotement, j’ai cherché à remonter sur la route goudronnée. Manque de chance, j’ai raté le changement de voie à cause de l’écart. D’autant plus que la route descendait, une chute semblait évidente.

Soins au Cambodge

J’ai eu du mal à me relever après la chute suite à des saignements importants au niveau du coude. On a essayé d’aller à un café qui se trouvait à quelques mètres de l’accident pour réfléchir à la suite. Avec un peu de recul, je pense qu’on avait vachement de chance car on était au milieu de nulle part mais qu’il y avait un café où je pouvais faire des premiers secours et en plus la patronne du café parlait très bien anglais. Elle nous a gentiment proposé de m’emmener en scooter à la pharmacie du village pour faire des bandages.

Nous avons trouvé un hébergement qui se situait à une dizaine de kilomètres du café. Le transport fut compliqué car l’hôtel ne proposait pas de véhicule pour nous y transporter. Par conséquent, la patronne du café a pu arranger un scooter taxi qui m’a ramenée à l’hôtel. Concernant Jérôme, il devait pédaler à l’hôtel. Ensuite, le scooter taxi l’a ramené au café pour qu’il puisse récupérer mon vélo. Ce n’était pas rigolo, surtout la route présentait quelques dénivelés et il faisait chaud !

Ensuite, on a eu la chance de trouver un hébergement situé juste en face d’une pharmacie à Srey Ambel au Cambodge. L’image de la pharmacienne est encore encrée dans ma mémoire. C’était une femme souriante toujours en pyjama et chausson peluche.

Nous voulions aller en Thaïlande pour les soins car le système de santé est quand même beaucoup mieux, enfin sa réputation ! Nous avons par la suite pris un bus local nous emmenant à la ville frontalière Koh Kong.

Enfin arrivés en Thaïlande pour les soins

C’était un long chemin pour enfin arriver à la ville de Trat en Thaïlande.

Nous sommes restés cinq jours à Trat. C’est le point de départ vers les îles, dont Koh Chang est la plus connue. Ce fut un séjour médical et gustatif au sens propre du terme. Jérôme m’a souvent taquinée à propos de ces visites médicales. En tout, on est allés à trois hôpitaux différents de Thaïlande: quelques fois à Trat, une fois à Chanthaburi et une autre fois à Ubon Ratchathani. Je pourrai même écrire une revue de ces visites médicales et des hôpitaux de Thaïlande 🙂

séjour médical en Thaïlande
Ma collection de cartes de patient

Que dire? L’hôpital était très propre, le service d’urgence était au petit soin et les médecins parlaient très bien l’anglais et étaient très ouïes. Le montant de la première facture était assez élevé car on devait faire aussi des radios. Heureusement qu’on a souscrit une assurance de voyage ! Merci à Chapka Direct pour sa réactivité.

séjour en Thaïlande
La mission du premier jour en Thaïlande accomplie

Nourriture à Trat en Thaïlande

A l’occasion de la fête bouddhique de Makha Bucha, plusieurs stands de nourriture ont été organisés à Trat, j’adore ! Je revivais dès lors que je voyais ces stands remplis plein de bonnes nourriture colorée. Pour plus de précisions, la fête de Makha Bucha tombe le jour de la pleine lune du troisième mois lunaire. Cette année, c’était le premier mars.

Ce ne sont pas des insectes !

Comme indique l’intitulé de cet article, le court séjour à Trat était essentiellement médial et gustatif. J’allais mieux mais j’avais encore du mal à pédaler à cause de la blessure au genou. Du coup, nous avons pris le bus reliant Trat et Chanthaburi où se trouve un hôpital aussi réputé. C’était également une occasion de découvrir cette ville.

A suivre…

 

Si vous aimez cet article, partagez-le ou laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.