Voyage à vélo: bilan de nos six premiers mois d’aventure

Voyage à vélo: bilan de nos six premiers mois d’aventure

Cela fait exactement 6 mois que nous avons quitté notre vie parisienne « métro-boulot-dodo » pour aller vers l’aventure et découvrir notre beau et vaste continent Asie. Maintenant, cette vie normale nous semble tellement lointaine déjà ! Et dans 8 mois c’est Noël !

Ces 6 mois se sont passés super vite ! Paradoxalement, on a souvent l’impression d’être partis depuis des années. Nous nous souvenons bien de la période de la préparation du voyage où l’excitation, le stress, la joie se sont réunis.

Nous sommes actuellement de nouveau en Thaïlande pour découvrir une région cachée et authentique. On vous la dévoilera bientôt dans un autre article.

Dans cet article, nous essayons de vous livrer nos sentiments, nos chemins parcourus ainsi que nos projets pour les mois à venir.

Est-ce que la France nous manque?

Quand on lit certains blogs de voyage, on trouve que la plupart de voyageurs a souvent le mal du pays au bout de 6 mois.

En ce qui nous concerne, la France ne nous manque pas encore. Mais il y a par moments un peu de nostalgie. De temps en temps, une farandole de bons fromages ou de bonnes tartines nous surgissent à l’esprit mais on a aucun regret d’avoir tout quitté pour cette aventure.

Sincèrement, il faut avouer que certains bons moments nous manquent, tels les vacances de Noël en famille, nos repas de samedi soirs, nos sorties avec les amis. Mais comme dit le proverbe, on ne peut pas tout avoir ! Et on n’a aucun regret d’avoir franchi le Rubicon.

Les moments de stress d’une vie normale sont maintenant derrière nous. Je n’ai plus besoin de courir pour pouvoir aller au travail ou pour rentrer à la maison. Il n’y a plus de délais à respecter. Evidemment, le travail ne me manque pas, ni le métro et ses odeurs 🙂

En tous cas, nous n’avons aucun remord !

Voyager en couple à longue durée, une belle aventure

voyager en couple bilan de nos 6 mois d'aventure
Photo: Tom’s urban homestay Da Lat

Avec Jérôme, on s’est souvent dit que cette aventure est notre voyage de la vie ! Oui, ce genre d’expérience on ne la vit qu’une fois donc on en profite et savoure chaque instant.

Ce n’est pas tout rose tous les jours sur la route. Bien que rien de grave ne nous soit arrivés pendant ces six mois, il y avait tout de même des petites difficultés. Mais nous les avons surmontées et nous en sommes fiers.

On apprend (surtout moi) à être beaucoup plus patient envers les problèmes et envers l’un et l’autre. On apprend à être plus zen au cas de problème.

Maintenant nous sommes non seulement un couple mais également une équipe. On a chacun un rôle afin que le voyage soit bien organisé et bien passé. Je dois avouer que pour l’instant c’est un peu déséquilibré parce que Jérôme travaille beaucoup plus sur l’organisation du voyage que moi. La complémentarité nous aide énormément dans plusieurs situations.

Nous avons déjà voyagé en couple plusieurs fois auparavant mais tous ces voyages n’ont pas excédé trois semaines. Cette fois ci, ça fait déjà 6 mois qu’on voyage ensemble et on ne se tue pas 😀

C’est comment être 24 heures sur 24 avec quelqu’un?

Avant de partir en cette aventure, quelques proches nous ont demandé comment nous allions faire pour supporter l’un et l’autre.

On est deux êtres différents. Bien sur qu’il y a eu des moments de crise et de frustration. Mais on a essayé de communiquer et de trouver des solutions pour que cela n’ait pas lieu de nouveau.

On a pu constater que les crises arrivent souvent au moment de faim et de fatigue. Quand on est sur la selle et sous une chaleur écrasante, la fatigue est inévitable. Donc, on essaie de faire des pauses le plus souvent possible.

Chacun de nous deux continue à travailler sur notre blog et sur d’autres projets. Du coup, on a souvent des moments de « solitude » afin de bosser sur nos projets respectifs. On est donc partenaires, compagnons de voyage et collègues :)) Je n’ai pas à me plaindre à ce sujet.

Sincèrement, pour l’instant ça se passe plutôt bien le fait d’être 24 heures sur 24. Nous sommes heureux d’être ensemble dans cette folle et belle aventure.

Voyager à vélo: la liberté nous gagne

On ne vous cache pas que c’est dur parfois le vélo ! Notamment quand on a l’impression de ne pas trop avancer quand ça grimpe, ou quand on voit marqué 46 degrés sur le compteur du vélo, ouch !

Mais après tout, oh que le vélo nous procure une autonomie et une liberté royale. Nous avons déjà voyagé avec plusieurs moyens de transport, et nous nous sommes rendus compte combien nous sommes bien et libres sur nos selles.

On savoure chaque instant de liberté pleinement

L’accident de vélo nous a obligés à prendre le bus à un moment. Franchement, nous nous sommes dit d’avoir la chance de ne pas nous cogner les transports tout au long de notre voyage. Nos journées ne dépendent de rien d’autre que des contraintes administratives, de la météo et de nous-mêmes.

Voyager et partir en vacances: deux choses incommensurablement différentes

Avant, lorsqu’on partait en vacances pour une durée déterminée, on voulait souvent se faire plaisir et dépenser beaucoup pour certaines choses. On planifiait bien notre séjour et réalisait exactement ce qui avait été prévu.

Voyager au long cours est complètement différent. On continue à se faire plaisir de temps en temps mais on essaie de respecter le budget afin de pouvoir faire durer le voyage le plus longtemps possible. On a prévu les grandes lignes de notre parcours mais en réalité on ne l’a pas trop respecté à cause des imprévus sur la route.

Voyager à longue durée nous permet d’être beaucoup plus flexible, de gérer mieux notre argent en voyage et de nous faire plaisir tout en restant raisonnable dans la mesure du possible.

Les moments phares de nos premiers 6 mois

1. Nous avons découvert la vie des minorités ethniques au Vietnam

Nous avons beaucoup apprécié notre découverte de la vie des tribus de minorités ethniques aux alentours de Kon Tum au Vietnam. Ces minorités ethniques conservent leur mode de vie et tradition tellement différentes des Kinh du Vietnam.

2. Thanh a eu un accident du vélo au Cambodge

Comme précédemment évoqué, l’accident du vélo nous a empêché de pédaler pendant environ deux semaines. Nous avons également dû changer nos plans à cause de cet incident. On avait prévu d’aller au nord du Laos mais finalement on s’est contentés de ne découvrir que le Sud et d’y rester plusieurs jours.

Mais rien n’était grave. Maintenant je suis de nouveau en forme pour sillonner d’autres endroits.

3. Le nouvel an au Laos (Pimay) était une chouette expérience

Oui, c’était une superbe surprise ! Le principe de cette fête est d’arroser tout le monde et d’appliquer du talc sur les joues et les bras afin de purifier et de souhaiter du bonheur.

Les gens faisaient la fête, dansaient, buvaient de la bière à tous les coins de rue. Et ce pendant au moins 4 jours entiers.

On est restés à Savannakhet où de folles batailles d’eau ont eu lieu. On a adoré cette ville et a prolongé notre séjour plusieurs fois 🙂

On n’était que des victimes et heureux de l’être.

 

4. Le Laos est notre coup de coeur

En effet, le Laos réunit toutes les conditions pour devenir notre pays préféré de cette première boucle.

Les routes sont en général de bonne qualité. Les habitants sont très sympathiques. La nourriture est bonne. Les endroits où on est allés étaient paisibles (sauf quelques jours de fête du nouvel an).

5. Nous avons fait de belles rencontres

Nous avons croisé la route des voyageurs de partout dans le monde parmi lesquels des cyclotouristes qui enfourchent les pédales en Asie. Nous avons pu échanger quelques expériences en terme de voyage à vélo et c’était cool.

Malgré la barrière de la langue, on a également fait de belles rencontres avec des locaux. Toutes ces rencontres furent riches !

bilan de l'aventure à vélo
Rencontre avec des voyageurs venant de Singapour

6. Nous avons eu un petit problème de visa pour la Thaïlande

Pour être plus précis, ce problème de visa est lié à ma double nationalité. En effet, avec le passeport vietnamien j’ai droit à l’exemption de visa et droit à un mois de séjour sur le territoire thaïlandais. Cette règle est également applicable pour les citoyens français.

Étant donné qu’on voulait rester au moins deux mois, on a demandé tous les deux un visa pour la Thaïlande. J’ai demandé bien sûr mon visa sur le passeport français.

Or, mon visa n’a pas été accepté lors du passage de la frontière terrestre entre le Cambodge et la Thaïlaïnde. Le motif de ce rejet est en lien avec l’utilisation de mes deux passeports. Dans ce cas, il fallait ne voyager qu’avec mon passeport vietnamien.

7. Nous avons eu quelques mésaventures avec le site de réservation Agoda, mais au final tout est rentré dans l’ordre

Nous avons l’habitude de chercher les hébergements en arrivant sur place. En revanche, nous essayons de faire des réservations pour les endroits touristiques car nous ne voulons pas non plus prendre des risques.

En Asie, on aime bien utiliser le site Agoda.com. Il nous est arrivé que l’établissement réservé était complet du à des erreurs techniques. Du coup, on a été surclassé d’un établissement standard à celui de trois étoiles. On en a bien profité 🙂

Nos projets pour les mois à venir

On ne retourne pas en France, pas tout de suite en tous cas.

Pour l’instant, on découvre encore la Thaïlande, dans une région secrète et peu connue des touristes. Ensuite, nous retournons au Laos pour découvrir une autre partie qu’on voulait faire mais nous manquions de temps lors de notre passage précédent.

Après ces vagabondages, on retourne à Da Nang au Vietnam histoire de se poser et de passer du temps avec la famille. Une petite pause estivale s’impose donc !

On compte reprendre ensuite nos vélos pour sillonner d’autres pays en Asie. Rien n’est encore précis, on vous dévoilera au fur et à mesure de nos articles.

Une petite infographie pour conclure

Bilan de nos 6 premiers mois d'aventure à vélo

P.S: On kiffe notre vie !

 

ARTICLES POUVANT VOUS INTERESSER

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.