Jérôme a passé de merveilleuses vacances d’enfance dans la campagne bourguignonne il y a une trentaine d’années. Il a toujours voulu me faire découvrir la Bourgogne. Il y a quelques années, nous avions prévu un week-end à vélo en Bourgogne mais c’était tombé à l’eau à cause de la météo. Ce n’était que partie remise.

Du coup, nous avons décidé de visiter cette belle région à vélo l’été dernier mais pas en mode itinérant. En effet, nous nous sommes basés à Marigny-le-Cahouët, Avallon, Dijon, Beaune et Arnay-le-Duc sur une durée totale de deux mois. À partir de ces points de chute, nous avons pu rayonner dans une grande partie de la région. Si on y retourne, on essayera de parcourir le sud de la Bourgogne.

Entre le fameux canal portant le nom de la région, des châteaux par milliers, des villages médiévaux escarpés, des vieilles maisons en pierre bien rénovées et d’autres au toit écroulé, les Climats du vignoble de Bourgogne et j’en passe, nous en sommes partis le cœur et les yeux remplis d’étoiles !

Je me permets de répartir les informations et les photos de Bourgogne sur plusieurs articles. On est parti !

bourgogne à vélo

bourgogne à vélo

Aperçu de nos balades

Localisation de la Bourgogne
Bourgogne à vélo

De Dijon à Marigny-le-Cahouët en suivant le canal de Bourgogne

Nous voici arrivés à la gare de Dijon. Notre objectif était de trouver la voie verte qui est également le départ du canal de Bourgogne. La capitale des Ducs de Bourgogne fera l’objet d’un autre article vu l’importance de son patrimoine.

En quittant la gare, nous avons longé la rue de l’Arquebuse en direction du sud. Nous avons continué sur la D974. Puis, on a traversé le pont pour rejoindre le quai Nicolas Rolin. À un moment, il faut descendre les vélos pour longer la voie verte qui longe le quai François Galliot.

Entourée de verdure, la véloroute était vraiment bien agréable à parcourir pour un jour du mois d’août. Entre les chants d’oiseau, le bruissement de l’eau, les fleurs sauvages de toutes les couleurs, les pommes, les maisons éclusières toutes plus mignonnes les unes que les autres, j’étais en émerveillement !

Bourgogne à vélo
canal de Bourgogne à vélo
Canal de Bourgogne

Marigny-le-Ca(ca)houët, notre adorable point de chute

Comment avons-nous trouvé Marigny-le-Cahouët? En fait, Jérôme et sa famille ont passé des vacances dans une formidable chambre d’hôtes à Pouillenay, petit village situé en Côte-d’Or. Il a donc fait des recherches de logements aux alentours.

Ayant vu le nom Marigny-le-Cahouët, on ne pouvait pas s’empêcher d’éprouver un air d’amusement. Le logement avait l’air très bien. Ensuite, on a fait une petite recherche sur le village pour voir si on n’était pas trop loin des commerces. Nous avons vu une boulangerie et une petite épicerie, sinon le supermarché le plus proche se situait à une dizaine de kilomètres. Hop-là (comme on dit en Alsace), on a réservé l’appartement en espérant qu’il n’y ait pas de reconfinement à l’horizon.

Situé dans le département de la Côte-d’Or, c’est un petit village d’environ 300 habitants. Notre « chez nous » (plutôt chez Fred hihi) se trouve dans une impasse donc c’est vraiment tranquille. Nous voilà prêts à explorer les alentours ! Selon notre hôte, il n’y avait que deux familles qui habitaient Marigny. Au fil du temps, d’autres familles ont commencé à s’y installer.

Pour rejoindre Marigny, nous avons pris le TGV Mulhouse – Dijon et ensuite avons effectué les 90 km qui séparent Dijon et Marigny à vélo tout en suivant le canal de Bourgogne. Les informations pratiques concernent ce sujet sont décrites à la fin de cet article.

Fred nous a parlé des logements « insolites » au bord du canal de Bourgogne. Je me demande si c’est bien à l’intérieur mais à l’extérieur ça en jette, non?

lodge du canal de bourgogne
Une des cabanes des Lodges du Canal de Bourgogne à Chassey, commune limitrophe de Marigny

Hébergement à Marigny-le-Cahouët

Parmi tous nos logements en Bourgogne, celui-ci fut notre coup de cœur. Impeccable et superbement rénové, on a du mal à imaginer que c’était une ancienne grange dans un état délabré.

Cerise sur le gâteau, ce duplex est en plus très bien équipé et décoré avec beaucoup de goût. Nous nous sentions comme à la maison. Et puis, l’accueil et la bonne humeur de Fred nous ont marqués.

Bourgogne à vélo, Flavigny sur Ozerain

Ce qui m’a le plus marquée c’était la montée à vélo jusqu’au village ! À deux kilomètres du but, nous nous sommes fait dépasser par une joggeuse, la honte ! On se sentait vraiment tous petits à côté de cette dame qui a vraiment la pêche. Tant mieux pour elle !

L’essoufflement et la fatigue ont été très vite compensés par la beauté du village lorsque le panorama s’est offert à nous. Niché sur une butte rocheuse, Flavigny sur Ozerain est un village médiéval classé parmi les plus beaux villages de France.

C’est à Flavigny que vous trouverez des fameux « bien bons bonbons » à l’anis dont la flagrance doit éveiller votre odorat dès l’entrée du village. Ne manquez pas le fort intéressant musée du bonbon, dont l’entrée est gratuite.

flavigny sur ozerain bourgogne à vélo
anis de flavigny
magnifique demeure à flavigny sur ozerain

Missery et Mont-Saint-Jean

On aperçoit à Missery un château privé qui est transformé en un hôtel de luxe. À part cela, vous y trouverez les toilettes les plus originales de France (de Bourgogne du moins).

toilettes à missery
Les toilettes sont au fond de la grange
pique-nique à Missery
Non loin de là ce fut notre joli coin de pique-nique

À 25 kilomètres de Marigny, Mont-Saint-Jean est un joli petit village de caractère (encore un) qui cache du patrimoine. Entre son imposant château (fermé à cause du covid), le magnifique manoir moyenâgeux de Gincey au pied de la butte, une villa du style d’art nouveau au bout de la rue du Glanot, nous en avons pris plein les yeux !

Quand on est à vélo, on se méfie souvent des noms de village avec « Mont » et ce n’est pas sans raison ! En effet, Mont-Saint-Jean, situé sur une butte, nous a réservés quelques dénivelés dans les mollets.

manoir à Mont-Saint-Jean en Bourgogne

Sainte-Colombe-en-Auxois

Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à vous arrêter dans ce minuscule village de 60 habitants pour admirer et (éventuellement) visiter le château de Sainte-Colombe-en-Auxois. J’espère que vous n’en avez pas marre de tous ces châteaux ! Mais il n’y a que ça dans la région et encore heureux !

J’imagine qu’il doit être très agréable de prendre une boisson sur la terrasse du château.

Sainte-Colombe-en-Auxois Bourgogne à vélo

Semur-en-Auxois, village médiéval de Bourgogne

Qu’est-ce que c’est magnifique ! Nous y sommes allés trois fois (à vélo accessoirement :)) et à chaque fois nous ne pouvions que nous émerveiller par la beauté de ce village.

Semur-en-Auxois est sans doute une des villes les plus réputées de la Bourgogne. Perché sur un rocher en granit rose, ce village médiéval d’environ 5000 habitants offre un charme indéniable. En effet, la balade le long des remparts, récemment réaménagée, vous permet de contempler le village sous un de ses plus beaux profils.

Après une petite promenade de « mise-en-bouche » autour des remparts, nous voilà sur le pont Pinard. N’hésitez pas à descendre sous le pont où vous aurez un panorama à couper le souffle sur la ville.

Si vous y allez un week-end, vous n’échapperez pas au marché qui a lieu tous les dimanches et dans toute la rue Buffon. Nous y avons trouvé notre bonheur pour un pique-nique. Nous avons des proches habitant la région qui nous recommandent le restaurant La Cuisine de la Fontaignotte mais nous n’y sommes pas allés.

jardin à Semur-en-Auxois Bourgogne à vélo
Hmmm qui ne veut pas prendre un goûter ici au bord de l’eau?
Vue panoramique sur Semur-en-Auxois depuis la promenade des remparts
Vue panoramique depuis la promenade des remparts
Pont Pinard Semur-en-Auxois Bourgogne
Sur le pont Pinard
Bourgogne à vélo Semur-en-Auxois

Grosbois-en-Montagne

À seulement 23 kilomètres de Marigny, nous nous sommes élançons vers Grosbois-en-Montagne avec nos yaks. Tout comme les villages ayant « Mont » dans leurs noms, il faut se méfier des villages avec « en-montagne » en termes de dénivelée. En effet, il y avait quelque montée qui nous attendait.

Ce village boisé cache deux « attractions » majeures qui sont le réservoir et le château rose.

Flée / La Butte de Thil

Fred nous a recommandé La Butte de Thil, le genre de coin que seuls les autochtones connaissent. Du coup, nous n’avons pas hésité de prendre nos vélos pour une petite balade vers La Butte de Thil.

Après avoir arpenté la petite route menant à la Butte de Thil, nous avons découvert le château de Thil et la collégiale de Thil. Si le monde médiéval vous intéresse, il est possible de visiter le château de Thil. En revanche, la collégiale, quant à elle, était fermée lors de notre venue.

Vers la butte de Thil Bourgogne à vélo
Cueillette de mûres qui étaient trop mûres 🙂

Abbaye de Fontenay

Avant d’aller à l’abbaye, nous nous sommes arrêtés à Montbard, cité de Buffon.

Montbard Bourgogne à vélo
Une petite escale à Montbard avant de gagner l’abbaye de Fontenay

Situé dans une vallée d’une sérénité et d’une beauté incroyable, l’abbaye de Fontenay est un site de l’ordre cistercien impeccablement conservé jusqu’à nos jours.

Si l’architecture du site ne m’a pas tant impressionnée, c’est l’histoire de l’abbaye de plusieurs siècles et le cadre exceptionnel qui méritent le détour. En effet, les moines cisterciens y avaient établi et mené une vie de contemplation, de prière et de travaux manuels. Vous aurez l’occasion d’observer beaucoup d’ateliers de l’époque avec du matériel vraiment impressionnant, dont le marteau hydraulique parfaitement reconstitué.

Abbaye de Fontenay Bourgogne à vélo
Cloître de l'abbaye de Fontenay
Bourgogne à vélo abbaye de Fontenay

Argenteuil-sur-Armançon

Les Bourguignons ont l’habitude d’écourter le nom des villages et cela applique aussi à Argenteuil. Ce n’est pas la ville d’Argenteuil en région parisienne mais nous avons aussi le village d’Argenteuil (sur-Armançon).

L’impressionnant lavoir d’Argenteuil fut probablement le plus beau de tous les lavoirs qu’on a vus en Bourgogne. Est-ce que ça vous arrive d’imaginer comment les gens lavaient leurs fringues dans ces lavoirs même à une température négative? De mon côté, je reste souvent admirative en imaginant cette scène.

bourgogne à vélo

Bourgogne à vélo : informations pratiques et nos conseils

Le trajet en train entre Mulhouse et Dijon

Afin de nous rendre à Marigny, on a fait appel au train qui nous téléportait à Dijon puis il nous restait environ 90 kilomètres à pédaler.

Entre le train et les vélos, je crois qu’il s’agit d’une sorte de relation « Je t’aime, moi non plus ». À chaque fois qu’on prend le train, c’est de l’angoisse et du stress. Il n’y a que 4 emplacements vélo dans ce TGV, ce nombre laisse vraiment à désirer. La réservation des places de vélo est obligatoire (dans tous les TGV d’ailleurs). Il faut également s’y prendre assez tôt afin d’avoir de la place.

Comme Mulhouse n’est pas le point de départ, le train ne s’arrête que 7 minutes. Il faut qu’on soit bien positionné d’une part et qu’on soit bien organisé pour transporter les vélos et sacoches en deux temps trois mouvements.

Il n’y avait pas d’ascenseur à la gare de Dijon, arghhh ! Selon une habituée qu’on avait croisée, c’est une des dernières gares de France qui n’est pas encore équipée d’un ascenseur. Le point positif c’est qu’on fait travailler nos muscles des bras :))

  • Nos vélos : Cyclo-randonnée Rohloff pour Jérôme et Fahrradmanufaktur TX400 pour Thanh.
  • Notre matériel de voyage à vélo : consultez cet article si vous voulez savoir ce qu’on emmène en voyage à vélo.
  • TGV Mulhouse – Dijon : 1h15
  • Emplacement vélo (non démonté) : réservation obligatoire
  • Canal de Bourgogne ~ 215 km débutant à Migennes dans le l’Yonne. Vous trouverez d’autres informations sur le site de Francevelotourisme.
  • Bien que le canal de Bourgogne soit confortable, n’hésitez pas à en sortir. Ainsi, vous découvrirez d’autres nuances de la Bourgogne dégagées par ses villages.
  • Prêtez attention aux charmantes maisons éclusières le long du canal de Bourgogne
  • La boulangerie de Marigny a été fermée suite au départ à la retraite du boulanger lors de notre séjour. Il paraît qu’il y aura un repreneur mais on n’en sait pas plus.
  • Nous faisons les courses à Venarey-les-Laumes qui est à une dizaine de kilomètres de Marigny.

icône voyage à vélo

Avez-vous déjà visité la Bourgogne? Quels sont vos coups de cœur?

Trouvez votre hébergement en Bourgogne

N.B : Si vous appréciez ce contenu et que cela vous est utile, aidez-nous à le partager. Vous pouvez, si vous souhaitez réserver un logement, nous soutenir en utilisant nos liens mis dans cet article. Ainsi, nous recevrons une petite commission en tant qu’affiliés sans que vous ne dépensiez davantage. Vous pouvez constater que nous refusons de mettre de la pub sur notre blog pour optimiser votre navigation sur EndlessTravel. De ce fait, votre soutien nous aidera à produire des contenus de qualité sur une plateforme sereine sans pub. Merci pour votre soutien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.