Cameron Highlands: refuge de fraîcheur de la Malaisie

Cameron Highlands: refuge de fraîcheur de la Malaisie

Figurant parmi les sites les plus fréquentés de la Malaisie, les Cameron Highlands offrent un bol d’air frais au milieu d’un gouffre de chaleur asphyxiante. Ce lieu nous fait penser à la station climatique de Dalat au Vietnam. 

Situé à plus de 1500 mètres d’altitude, ce plateau est le lieu idéal pour des plantations de thé et d’autres cultures telles que: fraises, choux et diverses fleurs. Le point culminant est Gunung Irau qui s’élève jusqu’à 2 100 mètres d’altitude.

Cette étape fait sans doute partie des moments les plus inoubliables de notre séjour en Malaisie. Nous avons confié dans un article qu’avec le voyage à vélo, les destinations en soi sont souvent moins intéressantes que les étapes sur la route. En revanche, cette constatation devient erronée en Malaisie où la plupart des trajets ne présentent guère d’intérêt.

Pédaler d’Ipoh aux Cameron Highlands

Nous avons l’objectif de grimper à Tanah Rata qui se trouve à une centaine de kilomètres d’Ipoh. Les Cameron Highlands sont composés de huit villages et communes, parmi lesquels Tanah Rata et Brinchang qui sont les plus connus auprès des touristes. En effet, Tanah Rata est le havre préféré des touristes étrangers; quant à Brinchang, elle est très fréquentée par des touristes locaux.

Compte tenu de nos constations des nuits très souvent agitées et bruyantes dans des hôtels fréquentés par des locaux, nous ne voulons pas prendre de risque et décidons d’aller à Tanah Rata pour découvrir ensuite les alentours du plateau.

Etape 1: Ipoh – Tapah [62 km]

Depuis Ipoh la seule possibilité est de suivre la route 1 sur une trentaine de kilomètres. Une fois arrivé à Jeram, il est l’heure de prendre le déjeuner et de faire une pause. Nous mangeons dans une gargote indienne située au bord de la route.

Après une bonne heure et demie de repos, nous voilà de nouveau sur selle et nous nous élançons en direction de Tapah.

Vous verrez une petite route vers la gauche qui rejoint la route A119. Cette option est beaucoup mieux que de continuer sur la 1 qui est en effet une très grande route où le traffic est dense. La A119, qui est très tranquille, offre de jolis paysages. En revanche, préparez-vous à grimper quelques petites côtes. La pente moyenne s’élève à 4% ce qui n’est pas monstrueux.

Tapah est une petite commune où on a passé deux nuits. Il n’y a pas beaucoup de choix d’hébergements. Nous avons dormi à l’hôtel Kawan dans une chambre très propre, lumineuse et tranquille. L’hôtel est bien situé car entouré de quelques bons restaurants peu onéreux.

Pour manger, nous suggérons deux adresses suivantes:

  • Powerhouse: situé à deux pas de notre hôtel, qui propose la cuisine locale dont le choix est varié. Les plats sont très bons à un prix imbattable. Ce restaurant n’est ouvert que le soir. Adresse: 49, Jln Baldwin 2, Kampung Lubok Katak, 35000 Tapah
  • Kopitiam se trouve juste à côté de Powerhouse. Nous y avons pris nos petit-déjeuners ainsi que déjeuners. Les toasts au kaya sont vraiment bons. A midi, ils proposent plusieurs plats qui accompagnent le riz. Le restaurant est ouvert dès 6h, ce qui est très pratique pour nous ce jour-là

Etape 2: Tapah – Tanah Rata [60 km]

Initialement nous avions prévu de monter à Tanah Rata en deux étapes depuis Tapah. Finalement on a du y pousser en une seule car j’avais très mal dormi la première nuit à Tapah.

Depuis Tapah vous n’aurez qu’une seule option de route qui est la 59. Cette journée de grimpette est plus dure que l’étape précédente. Il faut penser à prendre un peu plus d’eau que d’habitude car il y a moins de possibilités de pause sur ce trajet. Le temps est adapté car des nuages viennent nous protéger du soleil.

Vers le kilomètre 35, il est possible de s’arrêter au niveau de la cascade où plusieurs stands vous attendent. Ensuite, à Ringlet, vous trouverez de nouveau plusieurs stands de nourriture et de boisson afin de faire une vraie pause.

Ca y est, tenez bon car vous êtes dans la dernière ligne droite. En fait, ce n’est pas aussi droite comme ligne ! Personnellement, je trouve que les pentes deviennent un peu plus raides. Peut-être que c’est juste dû à la fatigue.

Il nous reste seulement 12 kilomètres et j’ai l’impression que c’est interminable. Comme souvent, les derniers kilomètres sont les plus longs.

Une couleur verdoyante à l’infini apparaît devant nos yeux. Ce sont des petits buissons labyrinthiques par milliers verdissant les montagnes à perte de vue. Je pense que vous pouvez deviner de quoi je parle: il s’agit des plantations de thé. Les paysages sont vraiment magnifiques, cela change des plantations de palmiers ennuyeuses et monotones.

Cameron Highlands
Cela change des plantations de palmiers

Nous sommes restés trois nuit dans les Cameron Highlands, une durée raisonnable pour faire une cure de fraîcheur, des randonnées et visites des champs de théier.

Où dormir dans les Cameron Highlands

Étant donné que c’est très touristique, il est conseillé de réserver à l’avance votre hébergement. Après avoir effectué des recherches, il s’avère que peu d’options intéressantes correspondant à notre budget se présentent. Nous avons donc choisi le Twin Pines guesthouse. Ce n’est de loin pas le meilleur hébergement de notre séjour, en revanche on n’est pas sûr de trouver mieux dans cette gamme de prix.

Carte de l’itinéraire

Pour consulter les données de dénivelée, nous le faisons sur Openrunner qui fournit en général un résultat plus exact. Avec google maps, on a eu déjà quelques mauvaises surprises en terme de difficulté et de dénivelée.

Voici le parcours ainsi que les données de dénivelée:

Randonnées dans la jungle autour de Tanah Rata

N’étant pas de grands randonneurs, on aime bien toutefois varier les plaisirs (ou galères :)) Pour ne pas que je fasse un scandale, Jérôme m’a intelligemment et fourbement confié la mission de chercher un chemin de randonnée approprié.

Après quelques recherches, notamment sur le site officiel de l’office de tourisme des Cameron Highlands, il ressort que les informations ne sont pas très claires. Différents chemins « balisés » sont proposés et ils sont numérotés, sinon cela ne serait pas drôle.

Il apparaît que la distance des randonnées n’est en général pas monstrueuse. En revanche, le niveau de difficulté n’est indiqué nulle part. Ainsi nous sommes partis sans trop savoir à quoi nous attendre. Les chemins de randonnée sélectionnés sont: 3, 4, 7 qui forment une boucle. Par l’aspect pratique, on a choisi d’effectuer le chemin numéro 7 en premier car c’est le plus long. Finalement, les 3 et 4 ont été remplacés par le 8 car c’était beaucoup plus difficile et ardu que ce que l’on imaginait.

Cameron Highlands randonnée jungle
L’accès à la première randonnée paraît accueillant

Afin de vous aider à obtenir plus d’informations sur les randonnées, vous trouverez ci-dessous nos avis sur les randonnées effectuées:

Chemin numéro 7 – vers le Gunung Beremban

A l’aide de l’application Maps.me sur notre téléphone, nous avons facilement trouvé l’accès au chemin 7 qui se trouve au milieu d’une parcelle de plantation de thé. Une fois traversé quelques buissons, voilà que les choses sérieuses commencent.

On se retrouve dans une sorte de végétation envahissante et très dense, à tel point que les deux pieds ne peuvent pas se mettre parallèles. Là on devine le chemin plus qu’autre chose. Au bout d’une vingtaine de minutes, vous apercevez les serres de fraisiers et il faut les traverser par un chemin boisé afin de rejoindre un autre chemin qui grimpe et mène dans la jungle.

Chemin 7 randonnée jungle Cameron highlands
Voilà à quoi ressemble la végétation

Lors des 30 premières minutes, ça grimpe doucement. Néanmoins, certains passages délicats et difficiles demandent des compétences acrobatiques. C’est-à-dire qu’on devait soit s’agenouiller au maximum pour passer sous un tronc d’arbre coupé, soit crapahuter pour grimper les marches formées par des racines.

Pour atteindre le mont Beremban situé à 1841 mètres d’altitude, nous avons mis à peu près deux heures. Honnêtement, la vue au mont n’est pas à tomber par terre.

Niveau de difficulté:

Comment y accéder

Si vous n’avez pas de Maps.me, on vous conseille vivement de télécharger cette application sur votre mobile car c’est vraiment très utile. Tous les chemins de randonnée sont répertoriés sur Maps.me.

L’accès au chemin 7 n’est pas très compliqué. Il suffit de suivre la direction du bâtiment MARDI. Vous allez voir English cottage et continuez tout droit. A l’intersection, prenez le petit chemin qui mène à Camelia Apartments. A votre droite, un panneau indiquant l’accès au chemin 7 qui se trouve au milieu des plantations de thé.

Chemin numéro 8 – vers la cascade Robinson

Comme déjà évoqué, la randonnée du chemin 7 a été beaucoup plus physique que l’on pensait. Par conséquent, nous envisageons le retour en suivant le chemin 8.

Le retour est encore plus difficile car ce chemin est plus humide que le 7. D’autant plus que la pente est assez raide à la descente donc pensez à faire attention aux genoux et à bien vous cramponner. Les pas deviennent de plus en plus lents. Aucun intérêt ! Certains passages sont très humides et glissants.

On rejoint la cascade Robinson vers la fin de la randonnée. Puis on sort la jungle en empruntant un bout du chemin 9 où les chiens nous accueillent agressivement. Sympa !

Depuis le gunung Beremban, il nous a fallu près de trois heures pour arriver au centre-ville de Tanah Rata.

Niveau de difficulté:

Attitude de sécurité à adopter

  • Il est déconseillé de marcher dans la jungle lorsqu’il pleut. Les passages peuvent devenir très dangereux car hyper glissants
  • Si vous êtes tout seul, pensez à prévenir quelqu’un de votre hébergement car on ne sait jamais ce qui peut se passer dans la jungle
  • Prendre un téléphone bien chargé avec le numéro et l’adresse de votre hôtel
  • Ne pas toucher à la végétation car cela peut être toxique
  • Prendre une bonne quantité d’eau
  • Prendre un imperméable

Balade au milieu des plantations de thé

Les Cameron Highlands étant connus pour ses paysages offerts par les plantations de thé, une balade au milieu de celles-ci y constitue une activité incontournable.

Laquelle choisir ? Il paraît que les plantations BOH sont les plus connues et sympathiques. Impossible de vous fournir une comparaison car on n’en visite qu’une seule, mais on vous livre notre avis sur cette visite.

Avec nos chers vélos et les jambes bien lourdes et courbaturées, nous nous dirigeons vers les plantations BOH Tea Sungai Palas qui se trouvent à une dizaine de kilomètres de notre hébergement. Le trajet comprend environ 270 mètres de dénivelé positif et 210 m de dénivelé négatif. Pendant tout ce trajet, je n’arrête pas de pousser des « aïe aïe aïe… »

Avec un total de 8 000 acres de thé plantés (soit 32 kilomètres carrés), BOH thé est le plus grand fabricant de thé noir de Malaisie.

Nous avons visité l’usine de fabrication de thé. Bien que cette visite soit succinte, elle nous a aidé à voir les vieilles machines qui résistent au temps. La visite de l’usine est suivie d’une petite balade vers le café où de belles vue s’offrent à nous. Nous trouvons que le prix des boissons est trop élevé et que l’endroit est très bruyant ce qui est dommage.

En redescendant, on a fait une petite virée sur un petit chemin bien planqué pour faire quelques prises de vue sympathiques.

Plantations de thé Cameron highlands

Vue panoramique depuis le salon de thé
BOH TEA SUNGAI PALAS
Jahan Gunung Brinchang, Brinchang, Cameron Highlands

Horaires d’ouvertures: du mardi au dimanche de 9h à 16h30
Si possible évitez le week-end !

 

D’autres informations pratiques

  • Si vous êtes à vélo comme nous, on recommande vivement de monter à Tanah Rata via Tapah. Nous sommes redescendus à Ipoh via Brinchang en suivant les routes 59 et A181, les paysages sont jolis mais aucun hébergement n’est possible. Par ailleurs, grimper environ 1 500 mètres de dénivelé sur 90 kilomètres en une étape paraît terriblement dur.
  • Un résumé des chemins de randonnée est disponible sur ce site
  • Il est possible que certains chemins soient fermés à cause des intempéries
  • Des possibilités de visite des serres de fraise sont nombreuses. En saison, vous aurez probablement l’occasion de goûter de très bons smoothies de fraises
  • Si on devait refaire notre choix, on choisirait de nouveau Tanah Rata car Brinchang n’est pas vraiment charmant comme lieu.

 

Où manger à Tanah Rata dans les Cameron Highlands

    • Des stands de nourriture de rue se trouvent à côté de la guesthouse Twin Pines et du centre commercial Cameron Fair. Quels que soient les stands et les plats, le rapport de qualité-prix est très bien
    • C Buddys Steamboat: le principe de « bateau sur vapeur » est très répandu en Malaisie. Il y a une casserole de bouillon cuit en permanence à table. On trempe des ingrédients au choix dans le bouillon et laisse cuire. On ne sait pas vous, mais nous on adore la fondue ! Le prix est vraiment raisonnable et les ingrédients sont frais. Le seul point négatif c’est qu’il faut traverser le centre commercial pour y accéder. Une fois sur la terrasse, c’est beaucoup plus sympathique.

Adresse: Cameron Fair, C-1-7 | Jalan CameliaTanah Rata

    • May Flower: propose la cuisine chinoise. Les plats ne sont pas à tomber par terre, on trouve que le prix est élevé pour ce que c’est. Ici, vous aurez également la possibilité de manger de la fondue chinoise.

Adresse: 77A Persiaranm Camellia 4Tanah Rata

    • Bunga Suria est un restaurant indien qui propose une large variété de plats au curry qui accompagnent le riz. C’est une bonne option pour les végétariens mais le prix est un peu élevé par rapport à d’autres restaurants dans le même genre.

Adresse: 66A Persiaran Camellia 3Tanah Rata 39000

ARTICLES POUVANT VOUS INTERESSER

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.