Pulau Pangkor: l’île aux chats et aux bucérotidés

Pulau Pangkor: l’île aux chats et aux bucérotidés

Vous remarquerez que les articles sur la Malaisie ne sont pas rédigés dans l’ordre chronologique mais en fonction de l’inspiration. Aujourd’hui on vous livre quelques images de l’île de Pangkor en Malaisie.

Située sur la côte ouest de la Malaisie, pulau Pangkor signifie « l’île de beauté » en bahasa malais. Cette petite île est une perle encore cachée et un havre de paix du pays. Pulau Pangkor commence à gagner sa côte auprès des touristes locaux ainsi que visiteurs étrangers. Malgré cette notoriété naissante et croissante, l’île de Pangkor vaut vraiment le détour.

Du premier abord, l’île de Pangkor est une riche réserve naturelle de Malaisie: entre forêts, plages et animaux, vous ne serez pas déçu. Quel que soit votre mode de voyage: farniente ou activité, il y en a pour tous les goûts.

Traversée en ferry depuis Lumut

N’ayant pas voulu se précipiter, on a décidé de passer la nuit à Lumut, où se trouve le ferry pour Pulau Pangkor.

La trajet à vélo jusqu’à Lumut n’est rien d’exceptionnel, comme souvent en Malaisie. Quand on s’approche de Lumut, seulement un petit passage d’environ deux kilomètres nous télé-transporte dans un endroit à la fois verdoyant et rafraichissant.

A deux kilomètres du centre-ville, nous apercevons quelques hôtels et bâtiments laissés à l’abandon. C’est une atmosphère plutôt étrange. En arrivant à l’hôtel, l’ambiance devient plus animée: beaucoup plus de circulation, des restaurants, des boutiques, etc…

Nous n’avons pas visité Lumut, mais l’impression sur cette ville demeure mitigée. Disons que la foule est très concentrée dans certains endroits tels que: des stands en face du ferry et une autre rue à côté, le reste de la ville est assez fantomatique.

Le lendemain, nous dirigeons vers le ferry qui est à seulement quelques minutes de notre hébergement. C’est vraiment très facile de se débrouiller en Malaisie car c’est bien organisé et que la plupart des habitants parlent anglais. Le prix des billets est affiché au guichet. Après avoir pris les billets, nous suivons l’entrée principale menant au ferry. Le gardien nous indique de payer des frais liés à l’emplacement vélos d’un montant de 6 RM pour les deux, ce qui est vraiment raisonnable. Une fois les sacoches décrochées, on laisse les vélos entre les mains des employés du ferry.

La traversée dure une trentaine de minutes. Le ferry est de loin être complet. On constate que la plupart des passagers sont locaux. Ils sortiront presque tous au premier arrêt, tandis que nous débarquerons au deuxième qui est le dernier arrêt.

l'île de Pangkor Malaisie
Le ferry se remplit tranquillement
l'île de Pangkor
Nous sommes accueillis par ces lacets à Pangkor

Plages cristallines

L’île de Pangkor est connue pour ses plages cristallines faisant partie des plus belles plages de Malaisie, parmi lesquelles on peut citer la plage Teluk Nipah à Coral Bay ou encore Pasir Giam.

N’étant pas adeptes des plages, nous apprécions cependant beaucoup ce séjour qui nous offre une cure de bien-être et de sérénité.

Si vous êtes joueur et partisan des sports aquatiques, les activités proposées sont nombreuses : snorkeling (randonnée aquatique à la palme avec tuba), scooter sur l’eau, canoë, etc…

Nous n’avons fait aucune de ses activités aquatiques. Un peu de nage et de balade nous suffit largement pour profiter de ces paysages marins.

Si possible, évitez les week-ends car le lieu est pris d’assaut par des touristes locaux. Néanmoins, en semaine tout est dépeuplé à tel point qu’on a du mal à trouver à manger.

l'île de Pangkor Malaisie
Première plage sur le chemin en direction de l’hébergement

Plage cristalline Pulau pangkor Malaisie

Coral Bay l'île de Pangkor Malaisie
Fille à la balançoire sur la plage à Coral Bay

Abri des chats et bucérotidés

Hein ? Buréotidé? De quoi parlez-vous?

Nous ne rigolons pas, ça existe vraiment ! En effet, les bucérotidés sont des espèces d’oiseau qui vivent en Asie du sud-est et en Afrique sub-saharienne. Étant loin d’être experts en ornithologie, on trouve qu’ils ressemblent beaucoup aux toucans.

Leur long bec courbé est surmonté d’un long casque creux. Cela les gêne assez lorsqu’ils se nourrissent. Vous verrez que les restaurateurs de l’île les alimentent souvent avec du pain.

Par ailleurs, on n’a jamais vu autant de chats durant notre périple. En Asie du sud-est, on se fait souvent agresser sur la route par des vilains chiens. En Malaisie, il est plus rare de se faire surprendre par un chien que par un chat. Ici les chats sont rois !

Les images valent mille mots.

Et si on faisait un tour complet de l’île

Jérôme souhaite reprendre son vélo pour découvrir d’autres choses que les plages. Je me joins donc à lui dans cette petite promenade d’une vingtaine de kilomètres.

Durant ce tour, il y a encore quelques jolies plages qui s’offrent à nous. On est entourés de forêt la plupart du temps. Pédaler au milieu de la forêt est très agréable, sauf si vous affrontez des pentes redoutables à au moins 15%.

Les vélos ainsi que les scooters sont à louer dans la plupart des hébergements.

l'île de Pangkor

D’autres informations pratiques

Comment venir et se déplacer sur l’île

Comme déjà évoqué plus haut, le ferry part de Lumut. Nous ne connaissons pas d’autres embarcadères que celui de Lumut. Le service est disponible 7 jours sur 7; il y a une traversée toutes les trente minutes.

A l’arrivée à Pangkor, plusieurs transports collectifs attendent des passagers. On ne peut malheureusement pas vous donner le prix.

Ensuite, vous aurez la possibilité de louer un vélo ou un scooter pour vous déplacer sur l’île.

Où dormir à l’île de Pangkor

Une large gamme d’hébergements est disponible aux alentours du port et de la plage Coral Bay. Si vous êtes muni d’un scooter, vous pouvez loger vers le port qui coûte moins cher qu’à côté des plages.

En ce qui nous concerne, on a dormi à Waterfall Beach Resort qui est constitué de quelques bungalows et est situé un peu au retrait de la concentration touristique. Si vous voulez vous reposer, c’est l’endroit idéal car on n’entend pas un seul bruit la nuit sauf le miaulement.

Le rapport qualité-prix est excellent.

Il faut compter seulement 5 minutes à pied pour rejoindre la rue principale où se trouvent plusieurs stands et de restaurants, et 10 minutes pour les plages de Coral Bay.

Où manger à l’île de Pangkor

Si vous êtes dans le coin de Coral Bay, notez que les possibilités de restauration diminuent nettement en semaine, notamment à partir de mardi jusqu’à jeudi. La plupart des restaurants proposent des poissons et fruits de mer. Il faut penser à bien demander les prix de ces derniers car cela varie du simple au double d’un restaurant à un autre.

Vous aurez probablement plus de choix si vous vous rendez en ville en scooter par exemple.

2 réflexions au sujet de “Pulau Pangkor: l’île aux chats et aux bucérotidés”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.