Suite à notre voyage à vélo en Catalogne et en Andalousie l’année dernière, nous avons été contraints de retourner en France à cause de la crise sanitaire. Nous nous sommes dit que c’était le moment pour découvrir le Pays basque, région dans laquelle ni Jérôme ni moi n’avons mis les pieds.

Du coup, nous y avons passé une semaine en nous basant à Itxassou afin de rayonner un peu dans les alentours. Ce qui est vraiment super pratique c’est que les coins et villages que nous voulions visiter et traverser sont proches les uns les autres. Cela nous donne pas mal de possibilités de faire une soixantaine de kilomètres dans la journée sans trop nous presser.

Toujours fidèles à nos habitudes, on aime bien prendre les routes normales ou les petites routes départementales qui sont dans la plupart des cas plus intéressantes que les voies vertes. Nous étions au Pays basque au mois de juin et dans un contexte particulier, ce qui nous a permis de profiter de cette région de manière très tranquille. On n’ose pas imaginer l’affluence qu’il pourrait y avoir en plein été.

Le moins que l’on puisse dire c’est que nous sommes tombés sous le charme du Pays basque et nous aurions très envie d’y retourner. Ce sera peut être lorsque l’on traversera de nouveau l’Espagne et le Portugal.

Une petite note pour les voyageurs à vélo : bien que magnifique, cette partie du Pays basque n’est pas évidente si vous débutez en voyage à vélo compte tenu du fait que certains tronçons sont chargés et qu’il n’y a pas trop d’alternatives pour les deux-roues. Et puis, quelques difficultés en terme de dénivelé sont susceptibles de mettre vos mollets à l’épreuve.

Aperçu de nos itinéraires à vélo au Pays basque

1. Découvrir le « Pas de Roland » à Itxassou

La commune rurale d’Itxassou est vraiment une pépite qui offre des paysages verdoyants entre plaines, vallées et montagnes. C’est ici que se cache cette curiosité surnommée le « Pas de Roland ». En effet, le Pas de Roland est situé dans une gorge creusée par la Nive.

La légende raconte que Roland, qui était probablement le neveu de Charlemagne qui serait mort au cours d’un affrontement à Roncevaux au Pays basque. Il existe plusieurs mythes autour de ce lieu dont une qui m’amuse : ce serait le sabot du cheval de Roland qui aurait creusé la gorge. Quoi qu’il en soit, le Pas de Roland vaut le détour pour une promenade pédestre ou cycliste. La route est étroite donc faites attention si vous êtes en voiture.

Pas de Roland à Itxassou, pays basque à vélo
Selon la légende, ce serait le sabot de Roland qui aurait creusé la gorge

2. Découvrir Bayonne en passant par le chemin de halage

Depuis Itxatssou, en longeant la Nive sur la D169 vous arriverez au Pas de Roland. Continuez à longer la Nive jusqu’à Larressore, puis Ustaritz puis Villefranque et vous arrivez à Bayonne. La voie verte prend fin juste devant la base de l’Aviron bayonnais.

Après avoir laissé nos vélos cadenassés, nous sommes partis explorer Bayonne. J’ai entendu parler de Bayonne depuis belle lurette et j’ai eu enfin la chance de visiter cette ville basque aux maisons à colombages.

Bayonne maison colombages pays basque
Maisons à colombages de Bayonne
Cloître Bayonne

Eh oui, il n’y a pas qu’en Alsace où on trouve des maisons à colombages. Située à la confluence de l’Adour et de la Nive et au sud de la Gascogne, Bayonne est une magnifique ville où les maisons toutes plus colorées et charmantes les unes que les autres se reflètent dans l’eau.

Imposantes et massives, les halles de Bayonne ne nous laissent pas indifférents de par leur structure extérieure. Comme la plupart des marchés couverts, on y trouve des produits alimentaires ainsi que des plats à grignoter.

Pays basque à vélo, Bayonne
Les halles de Bayonne

Un peu sur l’histoire des halles de Bayonne

L’histoire des halles de Bayonne remonte en 1860 où le maire de l’époque a décidé de démolir les immeubles insalubres du qui du charbon pour y faire ériger les halles inspirées du modèle Baltard à Paris. Suite à l’incident d’effondrement de la toiture dans les années 1940, les halles ont fait peau neuve vingt ans plus tard. (source) )

À voir et faire à Bayonne

  • La Cathédrale Sainte-Marie de Bayonne et son magnifique cloître
  • Le jardin botanique
  • Se balader au bord de l’Adour
  • Visiter le musée basque

3. Pays Basque à vélo : goûter du piment à Espelette

Connu pour son piment originaire d’Outre-Atlantique, Espelette est un tout petit village basque tel qu’on l’imagine. Dès notre arrivée, de longues guirlandes de piment ornent les façades des maisons blanches aux poutres teintes dans la même nuance que le piment.

Espelette, pays basque à vélo
Piment d'Espelette

Inutile de dire que le piment est la star de tous les commerces et épiceries. En effet, vous trouverez toutes sortes de produits alimentaires au piment d’espelette, allant des gelées aux jambons, aux fromages en passant par l’huile ou même le miel au piment ! Comme d’habitude, rien que de voir des énormes meules de fromage me fait saliver.

Fronton d'Espelette

Vu que le centre-ville est piéton, il fait bon de nous y balader. L’artère centrale du village d’Espelette est bordée par les restaurants et boutiques de terroir. Les restaurants disposant de terrasses donnent très envie de flâner et de prendre un verre. Vu qu’on y était le week-end, il y avait du monde. Il suffit de vous éloigner un peu de la voie centrale pour éviter la foule.

Espelette, pays basque à vélo

4. Découvrir l’un des plus beaux villages de France : Ainhoa

Doté du label « Plus beaux villages de France », Ainhoa est pour moi le nom basque le plus proche du vietnamien en terme de prononciation :)) Jérôme ne sait pas comment le prononcer, tandis que je le prononce à la vietnamienne hihi. C’est rigolo !

Si vous faites bien attention, en arrivant à Ainhoa on aperçoit tout de suite le fronton de la pelote basque. Nous avons eu la chance d’observer les joueurs faire une partie de chistera. Vêtus d’un pantalon blanc, les pelotari lancent les balles à l’aide d’un chistera (raquette en osier) contre le fronton. Je ne sais pas vous mais j’adore assister à des jeux traditionnels tels que la pelote basque. Vous allez dire que je suis bizarre comme fille mais je trouve relaxant tous les mouvements de va et vient qui se renouvellent (comme regarder tourner une machine à laver par exemple :))

église d'Ainhoa
L’église de Notre-Dame de l’Assomption
Lavoir d'Ainhoa, pays basque à vélo
L’ancien lavoir

Étant un village – bastide basque, le village d’Ainhoa est un ensemble de maisons traditionnelles à colombages tantôt en rouge basque, tantôt en vert foncé. Depuis la large voie principale du village, on peut constater que les maisons sont vraiment bien alignées.

Ainhoa a été autrefois l’une des étapes du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. De nos jours, c’est Saint-Jean-Pied-de-Port qui lui a volé la vedette.

Village d'Ainhoa, plus beaux villages de France
Belle maison à Ainhoa, pays basque à vélo
Jolie maison à Ainhoa

Un village-bastide, kézaco ?

Depuis que nous sommes dans le Gers, nous apprenons davantage sur la notion de « bastide ». Il y a plein de ressources à ce propos, je voudrais simplement faire une petite note personnelle.La bastide est le terme donné à un certain nombre de villes et villages neufs situés principalement dans le Sud-Ouest de la France et qui ont été fondés dans la seconde moitié du Moyen-Âge entre 1222 et 1373. Il s’agit de constructions en pierre qui s’articulent autour d’un marché ou d’un commerce central. Selon les changements de configuration de l’époque, il paraissait que les cités fortifiées étaient dépassées. Ainsi, ces fondations ont vu le jour afin de répondre à l’essor urbain exceptionnel en Europe à l’époque.

À voir à Ainhoa

  • L’église Notre-Dame-de-l’Assomption
  • Le monument aux morts
  • L’ancien lavoir

5. Pays basque à vélo : Apprécier l’écrin de nature à Sare

On trouve peu d’informations sur ce village pourtant aussi labellisé « plus beaux villages de France ». Situé seulement à 9 kilomètres d’Ainhoa et au pied de la mythique montagne de La Rhune, Sare est entouré d’une végétation luxuriante.

Paysages autour de Sare, pays basque à vélo
Paysages verdoyants autour de Sare, village pittoresque qui a été occupé principalement par les contrebandiers

De jolies façades, des ruelles pavées menant vers des sentiers de randonnée, une jolie église et bien sûr un grand fronton pour jouer à la pelote basque… Si on peut se permettre de comparer, on préfère Sare à son voisin Ainhoa. À Sare, les colombages des maisons sont remplacés plutôt par des pierres angulaires. Prenez votre temps pour découvrir la douceur de vivre qui s’en dégage.

Chemin de rando partant de Sare
Le chemin de randonnée partant de Sare
Le fameux gâteau basque fourré à la crème ou à la cerise vient de Sare justement. Vous y trouverez d’ailleurs le musée du gâteau basque.

6. Faire une petite virée au charmant village de Bidarray

Situé à seulement 13 kilomètres de notre logement à Itxassou, Bidarray est tout adorable de par sa situation géographique.

Depuis l’autre pont, un magnifique panorama ayant comme toile de fond le pont de l’Enfer ainsi qu’une végétation luxuriante s’offre à nous. Il y a des chemins de randonnée qui partent de Bidarray mais nous n’avons pas eu l’occasion de les parcourir.

Bidarray est aussi connu pour ses gâteaux basques. Si vous êtes dans le coin, faites une halte à Bidarray rien que pour ses gâteaux ! Bon je sais que je suis gourmande et je reste très faible devant les tentations culinaires.

Magnifique panorama de Bidarray, pays basque
Vue sur le village de Bidarray

7. Sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle à Saint-Jean-Pied-de-Port

Les pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle passent tous par Saint-Jean-Pied-de-Port car il s’agit de la dernière étape française avant de franchir les Pyrénées jusqu’à l’Espagne.

Pays basque à vélo, de Bidarray à Saint-Jean-Pied-de-Port
De Bidarray en direction de Saint-Jean-Pied-de-Port

On peut tout de suite remarquer que l’architecture de ce village sort de la norme basque : à la place des maisons peintes en blanc, en rouge basque ou en vert foncé, on aperçoit plutôt des maisons en pierre superposée bordant les rues pavées.

Située au pied des Pyrénées et à seulement quelques kilomètres de l’Espagne, Saint-Jean-Pied-de-Port possède donc une position géographique particulière qui nécessitait d’être surveillée. Ainsi, ce fut une cité fortifiée défendue par le royaume de Navarre. Par ailleurs, préparez-vous les mollets pour franchir les marches jusqu’à la Citadelle à l’architecture de Vauban. De nos jours, la forteresse abrite un collège.

Saint-Jean-Pied-de-Port
On ne se lasse jamais de telles vues
Pays Basque à vélo
Magnifique panorama de Saint-Jean-Pied-de-Port

À voir et faire à Saint-Jean-Pied-de-Port

  • Prendre le chemin de la ronde comportant de 269 marches jusqu’à la forteresse
  • Prendre de la hauteur et en prendre plein les yeux avec le magnifique panorama depuis la Citadelle
  • Se balader le nez en l’air dans la rue piétonne de la Citadelle en franchissant la porte Saint-Jacques. Vous vous trouverez sur la rue pavée bordée par de belles maisons de façades en grès rose. Soyez attentif car vous pouvez apprendre plein de choses sur certaines familles car on aperçoit la date de la construction de la maison, les noms des premiers propriétaires et mêmes leurs professions.
  • N’hésitez pas à prendre votre temps pour admirer les magnifiques vues depuis les ponts de la cité

8. Passage rapide à Saint-Jean-de-Luz

Nous avons entendu des éloges à propos de cette ville côtière basque mais ce fut pour nous une déception.

Avant de franchir la frontière jusqu’à Itxassou, un passage à Saint-Sébastien s’impose. Très honnêtement, cette ville côtière basque ne nous a pas beaucoup inspirés. On est arrivés en pleine pandémie et malgré ça, il y avait des milliers de personnes qui s’entassaient sur les plages, les uns à côté des autres et ce sans masque. Je pense que si on y avait été à un autre moment et une autre circonstance, on aurait pu mieux apprécier.

Et puis, Saint-Jean-de-Luz du côté français n’est pas non plus le genre de coin qui nous emballe.

En plus, on n’arrivait pas à trouver à manger et finissait dans un restaurant de fast-food américain. Quelle déception ! Vous me connaissez maintenant. Lorsque je ne mange pas bien, je n’arrive pas à apprécier le reste haha.

Encore d’autres photos du Pays basque

Entre Itxassou et Espelette

Paysage du pays basque nord
Pays basque nord à vélo
Cochon au pays basque
Pays basque à vélo

Matériel de voyage à vélo

Je ne pense pas forcément à mettre cette partie dans chaque article de voyage à vélo car c’est une évidence pour nous étant donné que cela est maintenant notre mode de vie. Mais pour ceux qui s’initient au cyclotourisme, cela pourrait être utile.

Il suffit de consulter notre article détaillé par ici et vous en faites votre sauce. La liste de notre matériel et équipement de voyage à vélo est très très peu modifiée depuis notre aventure en Asie à fin 2017. C’est pour dire que l’on est vraiment contents de nos choix, quitte à investir dans du bon matériel en fonction de son budget.

Découverte gastronomique au Pays basque

Les fermes vendant des produits de terroir ne manquent pas. Comme nous sommes tous les deux fans de fromage, nous nous sommes arrêtés à la ferme d’Erreka sur la D249 pour faire le plein de fromage. Mais vous n’avez que l’embarras du choix dans la région.

Nous avons trouvé notre bonheur avec tant de produits de terroir : Ossau-Iraty, tomme des Pyrénées, gelée au piment d’Espelette, gâteau basque, confiture de cerise noire, etc…

Où dormir dans le Pays basque

À savoir que le Pays basque est très prisé dans l’ensemble. Nous avons pu dénicher notre logement à Itxassou pour une cinquantaine d’euros la nuitée. Comme d’habitude, vous n’avez qu’à l’embarras du choix sur Booking ou d’autres plateformes.

Trouvez votre hébergement dans le Pays basque

N.B : Si vous appréciez ce contenu et que cela vous est utile, aidez-nous à le partager. Vous pouvez, si vous souhaitez réserver un logement, nous soutenir en utilisant nos liens mis dans cet article. Ainsi, nous recevrons une petite commission sans que vous ne dépensiez davantage. Vous pouvez constater que nous refusons de mettre de la pub sur notre blog pour optimiser votre navigation sur EndlessTravel. De ce fait, votre soutien nous aidera à produire des contenus de qualité sur une plateforme sereine sans pub. Merci à vous.

Ces articles pourront vous donner d’autres idées d’escapade à vélo :

En France

Ailleurs

Et d’autres récits de voyages à vélo en Asie sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.