Thaïlande à vélo ou autrement : nos itinéraires et conseils

Thaïlande à vélo ou autrement : nos itinéraires et conseils

La Thaïlande, jusqu’à ce jour, est pour nous le pays qui réunit beaucoup de bonnes conditions pour un voyage à vélo et autrement. Les routes sont en général dans un état irréprochable. Les pistes cyclables sont par ailleurs nombreuses. La nourriture est bonne. Les habitants sont très accueillants et souriants, pour la plupart. Les hébergements sont plus qu’abordables par rapport aux pays voisins. Et surtout, le pays du sourire a beaucoup à offrir !

 

Avant d’y aller pour la première fois, nous avions peur d’être déçus. Finalement c’est notre quatrième fois dans ce pays (avec ou sans vélo) et nous y avons passé au total près de six mois. Nous y retournerons encore et encore avec plaisir ! Le seul problème est la chaleur qui rend nos trajets à vélo difficiles par moments. Cependant, le pays n’y est pour rien et on fait avec.

Nous partageons avec vous nos itinéraires qui pourraient, on l’espère, vous aider à préparer votre voyage. Que ce soit avec ou sans vélo, il est tout à fait possible d’adapter l’itinéraire en fonction de vos envies.

Avertissement: ci-dessous l’ensemble des endroits qu’on a découvert. Ainsi, ce sont nos propres expériences et avis. Ce n’est donc pas une agence de voyage !

Les incontournables en Thaïlande

Ci-dessous l’aperçu des endroits cités sur une carte pour que vous puissiez les situer facilement:

Itinéraires Thailande incontournables
Les incontournables en Thaïlande

Bangkok [ 2 jours ]

// Notre avis : nous n’apprécions pas l’ambiance de cette ville. Certes, il y a des choses à découvrir mais nous n’y sommes pas attachés, même lors de notre deuxième passage. Je pense que la chaleur n’a pas aidé à nous réconcilier. //

Bouillonnante et chaotique, Bangkok est la porte d’entrée des vols internationaux à destination de Thaïlande. Cette capitale de l’Asie du sud-est est marquée par son Palais royal emblématique, ses temples, ses marchés flottants sur le fleuve Chao Phraya, ses maisons sur pilotis et encore ses gratte-ciels.

Nous y sommes retournés récemment lors de notre tour à vélo. C’est l’occasion de faire un entretien global de nos bicyclettes et aussi de nous donner une seconde chance afin de (re)découvrir la ville. Finalement, la chaleur nous a rendu tellement sédentaires qu’on n’avait qu’une seule envie : rester au frais et boire du café toute la journée 🙂

Après tout, ce n’est que notre avis très personnel. Il peut s’avérer que vous apprécierez Bangkok pour ses nombreuses facettes.

Trafic chargé à Bangkok en Thaïlande
Trafic très chargé à Bangkok

À visiter à Bangkok

  • Se balader sur les rives du fleuve de Chao Phraya
  • Grand palais et wat phra kaew (boudhha émeraude)
  • Wat Pho
  • Wat Arun
  • Marchés
  • Maison de Jim Thompson

Bonne adresse à Bangkok pour dormir : Sawatdee guesthouse the Original qui se situe dans le tranquille quartier de Dusit. Le prix d’un chambre double standard avec salle de bain privative débute à 610 bahts (~ 18 €).Nous avons par contre été bien moins convaincu pas le Shanti lodge, situé juste en face. Bien qu’il soit très bien noté, on a trouvé la chambre rudimentaire et infestée de moustiques.

Pensez à réserver à l’avance car l’établissement est très sollicité notamment en haute saison.

Palais royal Bangkok
Palais royal à Bangkok

Pour les cyclistes, Bok Bok bike est la boutique incontournable pour l’entretien de vos vélos. Le propriétaire anglophone est extrêmement accueillant et très compétent. C’est probablement le seul endroit en Asie du sud-est qui est agréé par Rohloff. De plus, les tarifs sont très raisonnables; la plupart du temps, comme ailleurs, vous ne paierez que les pièces et la main d’oeuvre sera gratuite.

Pensez par contre à les contacter en avance, il arrive qu’ils partent rouler pour plusieurs jour loin de la  capitale !

Ayutthaya [ 2 jours ]

// Notre avis : nous sommes également à Ayutthaya à deux reprises. Alors que nous avons gardé un très bon souvenir de notre première visite, le deuxième passage ne nous a pas laissé un souvenir impérissable. On a du mal à trouver de la bonne nourriture cette fois-ci. Quand on mange bien, tout va et inversement :))

Étant ancienne capitale du royaume du Siam, Ayutthaya est réputée pour les ruines de ses temples qui se situent dans un parc historique classé au patrimoine mondial par l’Unesco.

La principale activité à Ayutthaya est d’aller à la recherche des ruines et des temples parfois perdus dans les zones rurales. Vu que la ville d’Ayutthaya est plate, on vous conseille de louer un vélo pour vous balader. La chaleur pourrait vous agacer à tout moment. En revanche, la beauté des ruines, l’histoire des temples ainsi que la sérénité d’une ancienne cité ne vont pas vous décevoir.

temple à Ayutthaya en Thaïlande
Au sein du temple de Wat Mahathat à Ayutthaya

À faire et à voir à Ayutthaya

Que voir à Ayutthaya ? Les temples, les temples et encore les temples ! Nous en avons visité au moins six ruines. Voici une petite liste à titre d’exemple :

  • Wat Mahathat
  • Wat Pra Sri Sanphet
  • Luang Phor Lokayasuttha
  • Wat Chai Wattanaram

Lors de notre tout premier voyage en Thaïlande, nous avons décidé de faire appel à l’agence Recreational Biking Thailand qui propose des circuits à vélo autour d’Ayutthaya à la découverte des temples et de la campagne environnante.

Nous avons passé une agréable journée de balade à vélo à Ayutthaya avec un guide qui parle anglais. À noter que le prix proposé, en fonction des formules choisies, comprend également les entrées aux temples payants et le déjeuner.

Le guide nous a fourni pas mal d’informations liées à chaque site visité. Sinon, il est tout à fait possible de vous balader sans guide.

Bonne adresse pour dormir à Ayutthaya : Baan Lotus guesthouse qui est réservable sur Agoda. C’est un très beau et vaste domaine qui se situe au retrait du quartier des backpackers donc très calme. D’un autre côté, l’hôtel est à deux pas du centre-ville. La chambre double standard débute à 450 bahts / nuit. À ce prix, il n’y a pas de climatisation dans la chambre. Il est possible de prendre une chambre avec clim qui coûte plus cher.

Chiang Mai et environ [ 4 jours ]

// Notre avis : La chaleur était écrasante lors de notre passage à Chiang Mai (c’était fin août). La ville de Chiang Mai elle-même compte de nombreux temples bouddhistes allant du plus simple au plus somptueux. Nous avons réalisé une randonnée de trois jours dans les montagnes de Doi Inthanon depuis Chiang Mai. Concernant la randonnée, il n’est pas possible de la faire sans guide.

Chiang Mai est une ville située dans une cuvette entourée de montagnes au nord de la Thaïlande. Nous y avons passé une journée pour découvrir à la fois les temples bouddhistes, les marchés locaux, les cafés et un massage thaï effectué par des non-voyants.

À faire et à voir à Chiang Mai:

  • Vieille ville de Chiang Mai
  • Wat Chedi Luang
  • Porte Thapae
  • Marché découvert du dimanche
  • Randonnée au parc national de Doi Inthanon
Temple de Wat Chedi Luang à Chiang Mai
Le temple de Wat Chedi Luang à Chiang Mai

Randonnée Doi Inthanon au milieu de la jungle

// Notre avis : la randonnée de 3 jours dans la jungle nous a bien plu. C’était une randonnée « survie dans la jungle » qu’on avait effectuée avec une agence de voyage spécialisée de la région de Chiang Mai. On a bien aimé notre randonnée. En revanche, on trouve que c’était assez long.

Nous avons eu la chance et l’occasion d’expérimenter la vie avec des locaux et de déguster de délicieux plats au milieu de nulle part.

Cette randonnée nous a offert une expérience insolite, incroyable et inoubliable. Le guide nous a montré comment on arrive à vivre dans la nature sans forcément la détruire. Il nous a préparé de très bons plats à base de pousse de bambou cueillie sur les sentiers de rando, nous a appris à faire du riz dans des tubes de bambou et nous a montré des jeux et amusements à partir des feuilles. On a appris tellement de choses pendant cette activité enrichissante accompagnée de beaux paysages !

Adresse randonnée autour de Chiang Mai

Si vous êtes adeptes de randonnée, voici une adresse qui pourrait vous êtes utile : Next Step Thailand Ecotourism. Lors de notre passage, nous avons opté pour un tour privé qui est couteux mais ça valait vraiment le coup.

Rizière autour de Chiang Mai en Thaïlande
Randonnée autour de Chiang Mai

Une cascade dans le parc de Doi Inthanon

Koh Samui [ 2 jours ]

// Notre avis : Si c’était à refaire, on aurait exclu cette île trop touristique de notre itinéraire. Nous n’avons pas du tout apprécié Koh Samui. On nous a promis de belles cascades mais finalement c’était pas la bonne saison pour voir les cascades qui étaient toutes aussi sèches les unes que les autres. On aurait probablement un autre avis si on avait eu un moyen de locomotion à l’époque.

Située au large du golfe de Thaïlande, Koh Samui est souvent citée comme faisant partie des incontournables d’un voyage en Thaïlande. Les différents moyens de transport facilitent le transfert sur l’île : avion et ferry. C’est à Surat Thani où plusieurs compagnies de ferry desservent Koh Samui.

Il est également possible de prendre l’avion depuis Bangkok ou d’autres villes de Thaïlande pour un prix raisonnable.

Koh Samui

Koh Phangan [ 2 jours ]

// Notre avis : On a adoré Koh Phangan car lors de notre séjour en 2015 l’île était encore très sauvage. Koh Phangan est plus petite, plus montagneuse et plus sauvage que sa voisine Koh Samui. Nous avons gardé de très bons souvenirs des plages paradisiaques et des routes bien désertes.

N’ayant pas encore nos vélos à l’époque, nous avons loué un scooter pour sillonner les routes vallonnées de Koh Phangan. Cela nous a procuré tout de même de l’autonomie. Mais on était un peu inconscients à l’époque car conduire un scooter sur des routes aussi vallonnées n’était pas sans risque.

Située également dans le golfe de Thaïlande, Ko Phangan est réputée pour sa fête de pleine lune (Full Moon party). Celle-ci nous laisse totalement indifférent donc on cherche à s’en éloigner le plus possible.

Vue à Koh Phangan
Vue sur la baie de Thong Nai Pan Noi sur l’île de Koh Phangan

À faire à Koh Phangan

  • Se prélasser sur les plages d’eau turquoise et désertes
  • Admirer les cascades
  • Admirer la vue au lever ou coucher du soleil
  • Faire un tour de île car la beauté de la forêt vous attend
  • Aller au marché de nuit
Bonne adresse pour dormir sur l’île de Koh Phangan : Panviman resort Koh Phangan. Ce complexe hôtelier niché sur une petite colline d’une végétation luxuriante dispose de différents types de chambre : chambre deluxe vue sur mer, cottage supérieur vue sur mer, suite familiale vue sur mer, etc… Lors de notre séjour, nous avons opté pour un cottage privé vue sur mer et la vue était juste sublime ! Il y a trois piscines, un spa, un restaurant et un accès à la plage privée. Les services sont dignes d’un hôtel de 5 étoiles. Le petit-déjeuner est sous forme de buffet avec énormément de choix : fruits, œufs, bacon et petit-déjeuner local.
Le prix d’un appartement ayant vue sur la baie débute à 3 400 bahts (~ 100 €).

Panviman resort à Koh Phangan

Khao Sok [ 2 jours ]

// Notre avis : C’était notre plus grande déception lors de notre premier voyage en Thaïlande. Les paysages du lac sont splendides. Mais l’organisation sur place et la situation de ce parc national ne nous ont pas convenu. Et puis, on a eu la malchance de tomber sur un guide incompétent et un groupe de touristes bruyants.

Figurant parmi les parcs nationaux les plus connus et les plus visités de la Thaïlande, Khao Sok n’a cependant pas fait chavirer nos cœurs.

Quand on a consulté les guides et s’est renseigné, ça avait l’air génial. Afin de ne pas se prendre la tête, on a arrangé une excursion auprès de notre hôtel.

À peine arrivés sur place, on avait déjà envie d’en repartir. L’intérêt (probablement) unique de ce parc national réside en son superbe lac.

Excursion à Khao Sok

L’expérience aurait pu être sympathique au vu de la beauté du lac. En réalité, on n’a pas pu apprécier l’excursion à cause de différentes raisons.

On a opté pour une excursion de deux jours et une nuit. La nuit on n’a pas d’autre choix que dormir dans un petit bungalow flottant sur le lac. Quand on se met devant le bungalow face à l’immensité du lac, on ne pouvait pas s’empêcher de s’exclamer : « Waouh c’est quand même beau ». Ce moment de satisfaction n’a malheureusement pas duré longtemps. Les sanitaires sont sales. Le soir c’est très bruyant car les guides et les touristes font la fête et mettent la musique à vous défoncer le tympan.

Les activités proposées sont vraiment sans aucun intérêt, sauf une petite randonnée pour aller voir une grotte avec un autre guide. C’est le guide qui joue beaucoup pour qu’une excursion soit bien ou non. J’ai eu la peur de ma vie en visitant une grotte qui est normalement interdite pendant la saison des pluies. Le guide incompétent, qui baraguine deux trois mots d’anglais, nous a dit qu’il n’y aurait pas de problème. Imaginez que l’eau monte très très vite dans ces grottes quand il pleut. Heureusement que l’on est sorti avant d’être complètement submergés. Oublions également le safari de nuit qui ne présente aucun intérêt. On était dans le noir complet et le bateau surfe à la plus grande vitesse. On ne voyait absolument rien et n’entendait que le bruit des moteurs.

Nous avons fait l’excursion proposée par Khao Sok Treehouse resort. On n’a pas eu de chance de tomber sur un guide incompétent. Mais on ne généralise pas leurs services. Donc on vous invite à vous renseigner auprès de plusieurs agences de voyage afin de vivre des moments de toute beauté. Sinon, l’hébergement en soi n’est pas si mal. Il s’agit des petits bungalows sur pilotis au milieu de la jungle. Prévoyez du répulsif anti-moustique.

Hors des sentiers battus en Thaïlande

Région rurale de Isaan

Pédaler dans la région d’Isaan était un pur bonheur. De Mukdahan à Udon Thani en passant par Bueng Kan tout en longeant le Mékong, nous nous sommes régalés d’avoir découvert ce lieu qui est loin des images touristiques de la Thaïlande. C’est la Thaïlande sous une autre facette qui est authentique, rurale et tellement paisible.

Itinéraires de la région d'Isaan en Thaïlande
Isaan se situe au nord-est de la Thaïlande

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter nos articles sur Isaan.

Pak Meng

Situé dans la province de Trang, Pak Meng est un petit village bordé par une plage pittoresque. C’est loin du tourisme de masse. Nous n’avons pas prévu de dormir à Pak Meng mais le charme de la plage nous a convaincu d’y passer la nuit. Il y a quelques hébergements pour tous les budgets.

Ce village n’est constitué que de deux rues : une longue avenue face à la mer et une autre rue qui est un peu en retrait. La longue avenue est une succession de commerces, de restaurants et d’hébergements. Pour les voyageurs à petit budget, on vous conseille de chercher votre hébergement dans l’autre rue. Vous trouverez des chambres très correctes à 350 bahts.

Allez faire un tour vers Si Kao où vous trouverez d’autres jolies plages toutes aussi sauvages les unes que les autres. Il y a quelques tuk-tuk disponibles sur place. Si Kao est à environ 7 kilomètres de Pak Meng.

Vers la plage de Pak Meng à Trang
En direction de la plage de Pak Meng dans la province de Trang

Ao Luek

Le district de Ao Luek est caractérisé par ses nombreux monts karstiques. À la sortie de Krabi en direction de Phang Nga, nous avons savouré cette journée de pédalage au milieu des impressionnantes formations rocheuses. À seulement quelques kilomètres de Krabi où nous étions trop embêtés par le tourisme de masse, nous avons pu constater une ambiance totalement différente.

C’était une de nos plus belles journées de pédalage en Thaïlande. Les routes sont en parfait état. On a pu observer beaucoup de verdure au bord de la route.

Ao Luek en Thaïlande
En quittant Krabi pour Ao Luek

Thaïlande et son patrimoine historique

Songkhla

Autrefois baptisée Singgora, la ville de Songkhla est la capitale de la région portant le même nom. Situé à l’embouchure du lac avec le golfe de Thaïlande, Songkhla fut un village des pêcheurs et un port important de l’est du pays, à l’époque du royaume de Ayutthaya.

Nous sommes tombés sous le charme de la ville dès notre arrivée. La première impression joue un rôle très important. En effet, l’entrée de la ville se fait sans encombre. Contrairement aux autres villes telles que Ayutthaya ou Hua Hin, nous n’avons pas l’impression de pénétrer en ville vu que la circulation est très raisonnable.

Des ruelles bordées par de vieilles maisons de commerçants  du genre « shophouse » à l’architecture chinoise, temple et mosquée, des fresques murales tapissant plusieurs bâtiments, etc… Ces bâtiments religieux et profanes établissent une parfaite harmonie dans Songkhla. Les influences malaises sont assez marquantes dans cette ville.

Au vu des troubles insurrectionnels au sud de la Thaïlande, il est fortement recommandé de se renseigner avant de vous déplacer dans la région.

Chanthaburi

Située à 230 kilomètres à l’est de Bangkok, Chanthaburi est une ancienne ville de Thaïlande. Chanthaburi est caractérisée par des maisons en bois possédant dans la plupart des cas deux étages.

En semaine, il est très agréable de déambuler dans les rues de Chanthaburi. La vieille ville est fréquentée le week-end par les touristes locaux. Les principales attractions touristiques à Chanthaburi sont la cathédrale et la balade du front de rivière. Depuis le pont, les opportunités de photo avec la cathédrale en toile de fond sont sympathiques.

C’est aussi le centre de l’exploitation minière de pierres précieuses. Il y a donc plusieurs marchands de pierres précieuses au centre-ville.
Très jolie façade à Chanthaburi

La cathédrale de Chanthaburi

A la découverte de ses parcs nationaux

Parc national de Hat Chao Mai

Hat Chao Mai est un parc national maritime qui se trouve dans la province de Trang. C’est le site naturel le plus visité de cette province grâce à sa beauté idyllique de nombreuses plages et d’impressionnantes falaises calcaires surplombant la mer. Le parc Hat Chao Mai dispose d’une vingtaine de kilomètres de route côtière.

Ne ratez pas les magnifiques couchers du soleil dans ce coin.

Parc national de Khao Sam Roi Yot

Situé dans la province de Prachuap Khiri Khan, Khao Sam Roi Yot est également un parc national maritime de Thaïlande (oui encore un!). Nous avons traversé ce parc par une pittoresque route scénique. Vous êtes entouré par la nature, entre rizières et monts karstique en passant par des champs d’ananas.

En termes d’activités, vous n’avez que l’embarras du choix : croisière en bateau, randonnée, visite de grottes ou observation d’animaux.

Khao Sam Roi Yot
Face à l’immensité de la nature du parc de Khao Sam Roi Yot

Quelles îles choisir en Thaïlande ?

Je suppose que c’est une des premières questions que vous vous posez lorsque vous préparez votre voyage en Thaïlande. Avant d’y mettre les pieds pour la première fois, nous avions du beaucoup nous renseigner sur cette question : quelles îles choisir ?

Après avoir visité trois îles (certes ce n’est pas beaucoup), nos deux îles préférées en Thaïlande sont Ko Muk et Koh Phangan.

Ko Muk

Ko Muk est un petit coin de paradis qui appartient au parc national de Hat Chao Mai. C’est une île parfaite loin de la fréquentation du tourisme de masse pour ceux qui aiment l’authenticité et la tranquillité.

Nous sommes restés deux jours et sommes très contents de notre petit séjour. Il est possible de rejoindre d’autres petites îles telles que Koh Kradan. Nous voulions profiter d’un lieu au maximum donc on a fait le tour de l’île avec nos yaks puis a découvert des plages d’eau turquoise.

L'île de Ko Muk
La plage de Farang à Ko Muk

Koh Phangan

Comme déjà évoqué dans la première partie, Koh Phangan fut notre coup de cœur parmi les îles visitées en Thaïlande. À noter que nous sommes allés à Koh Phangan en 2015 donc les choses ont pu évoluer depuis. On n’a pas encore prévu d’y retourner prochainement de peur d’être déçu.

Si vous n’êtes pas fêtard, il faut vous éloigner de l’embarcadère. C’était ce qu’on faisait lors de notre séjour. À l’époque, on a logé à Panviman, un complexe resort ayant une vue panoramique donnant sur la mer. C’était sans doute grâce à ce superbe logement qu’on a apprécié davantage notre passage à Koh Phangan.

On ne sait pas si les stands de nourriture à côté de Thong Nai Pan Noi existent toujours. On en garde cependant un souvenir alléchant, en particulier un petit stand où la maman cuisine seule et sa petite fille donne un coup de main de temps à autre. Nous avions du patienter au moins une heure et demie pour être servi. Mais c’était sans aucun doute notre meilleur repas de notre premier voyage en Thaïlande. Eh oui, les bonnes choses se méritent ! 🙂

À ne pas rater : les plages de Thong Nai Pan Noi, Thong Nai Pan Yai, le massage thaï et la délicieuse cuisine thaï.
Une plage de Koh Phangan en Thaïlande

Le littoral du golfe de Thaïlande

Itinéraire Thaïlande golfe de Thaïlande
Notre itinéraire du golfe de Thaïlande en démarrant à Songkhla et passant par la province de Trang

Hat Thung Wua Laen

Il s’agit d’un petit village de la province de Chumphon. La plupart des restaurants, commerçants et hébergements peuplent la rue qui longe la plage. Si vous êtes adepte de plage, voici un endroit idéal pour vos journées de farniente. Hat Thung Wua Laen est doté d’une plage paradisiaque de sable fin.

On a eu du mal à croire qu’on est en Thaïlande car on était presque seuls sur la plage. Quand on y était, la mer était plutôt calme, les vagues n’étaient pas trop violentes donc c’était parfait pour se baigner. La plage était très propre.

Si possible, évitez les week-ends car c’est très fréquenté par les touristes locaux. Mais en semaine, c’est la tranquillité absolue !

Bonne adresse pour dormir à Hat Thung Wua Laen : Albatross guesthouse qui n’est pas face à la mer mais à deux pas. Le rapport de qualité-prix est excellent pour une chambre double dont la propreté est irréprochable. L’accueil est chaleureux, le personnel est sympathique et souriant.

On a également beaucoup apprécié notre dîner au restaurant Sit Here (à ne pas confondre avec Take a seat). L’accueil était très agréable et la nourriture était excellente. De plus, il est possible de commander des cocktails qui sont remarquablement alcoolisés.

Sichon

La ville de Sichon, comme la plupart des villes modernes thaï, ne présente guère d’intérêt. En revanche, vous trouverez des kilomètres de plages désertes de sable fin. Pour ceux qui adorent les plages, vous ne serez pas entourés de touristes à flots.

Il paraît que cet endroit est fréquenté par les touristes locaux le week-end. Il y a quelques hôtels et restaurants dans le coin. Certains hôtels disposent aussi d’un restaurant donc c’est pratique.

Lors de notre séjour, on a logé à Ekman Garden Resort qui n’était pas à hauteur de nos attentes (enfin à mes attentes). Mon bilan sur cet hébergement est mitigé. Le personnel est chaleureux au premier abord. L’hôtel se trouve dans un endroit isolé donc très calme et bucolique, mais l’accès est un peu difficile. Le restaurant propose des plats à prix exorbitant (selon notre budget bien sur et selon nos normes). Pour trouver à manger dans les alentours, ce n’était pas chose aisée. La pression de douche n’est pas forte. Le jardin n’était pas aussi joli ce qu’on imaginait à cause de la tempête qui précédait notre arrivée. Enfin, ce n’est que mon avis personnel.

Sichon dans le golfe de Thaïlande

Khanom

Tout comme Sichon, la région autour de Khanom en a beaucoup à vous offrir : entre belles plages de sable fin, les baies, les points de vue et les cascades, il y a de quoi faire !

Les plages ne sont pas extraordinaires (je pense que je suis un peu difficile) mais sincèrement je préfère être à Khanom à admirer les paysages en toute tranquillité qu’à dans un endroit soi-disant paradisiaque mais entouré de centaine de milliers de touristes.

Il y a des hébergements au rapport de qualité-prix très correct. Nous avons logé à Stella Resort hotel et a déboursé 500 bahts pour une chambre double standard. C’est dommage que notre chambre ne sent pas bon suite à un problème des égouts.

N’hésitez pas de déambuler sur les routes côtières. De très jolis points de vue vous attendent. Arrêtez-vous à Ao Khanom vous ne serez pas déçu.

Nang Kam Beach

Sur le chemin côtier entre Khanom et Nang Kam beach, de très beaux paysages ont gâté nos pupilles. On en a pris plein les yeux ! Il n’y a pas que des plages remplies de monde ou des endroits ravagés par le tourisme de masse en Thaïlande ! On a vu de magnifiques plages où les chiens sont rois. C’est le cas de Nang Kam beach.

Après nous être arrêté à Zum Grünen Baum, un restaurant allemand au milieu de nulle part après Sichon vers le nord, le propriétaire nous a filé les adresses de quelques jolies plages cachées dans le coin. Si vous vous baladez dans les environs, on vous recommande fortement ce restaurant qui est une perle cachée ! Il est tenu par un couple thai-allemand qui prépare des plats tous plus délicieux les uns que les autres. Il est situé dans une petite baie bien cachée et le cadre est idyllique ! Ça change de riz frit et salade de papaye !

Vous suivez la route 4142 en direction de ferry à Donsak et vous verrez de toute façon un panneau indiquant Nang Kam.

Ko Muk en Thaïlande
La plage de Nang Kam

Ban Krut

Vous rêvez d’un séjour relaxant et loin des bruits de moteur de la ville ? Venez à Ban Krut. Ici vous n’entendrez que les gargouillements des vagues car Ban Kut est une longue bande de plages de sable blanc. C’est assez plat donc vous pouvez louer des vélos pour vous promener le long de la côte. Vous croiserez plus de chiens que des êtres humains sur certaines portions de route. C’était un pur bonheur pour nous de pouvoir nous arrêter souvent pour admirer des points de vue par dizaine.

Il y a un nombre important de bungalows et resorts qui bordent la route longeant la mer mais pas un chat ! Je me suis posée la question si ces hébergements sont remplis un jour. À priori, c’est souvent rempli le week-end.

Ban Krut
On n’a pas croisé une seule âme
Une cocoteraie à Ban Krut

Prachuap Khiri Khan

Prachuap Khiri Khan est la capitale de la province du même nom. On a bien aimé notre séjour dans cette ville côtière. Il est très agréable de se promener le nez-en-l’air à Prachuap Khiri Khan.

La ville ne manque pas de charme avec quelques jolies maisons traditionnelles, le front de mer d’un côté et la campagne de l’autre côté. Lorsque vous êtes sur la promenade qui longe la mer, il n’est pas difficile d’apercevoir un temple qui prône la colline.

Il est possible de louer des scooters ou des vélos pour aller faire un tour à la plage de Ao Manao. Vous devez traverser la base militaire pour y accéder, ce qui constitue une expérience en soi.

La côte d’Andaman : il n’y a pas que Krabi et Phuket !

Baie de Phang Nga

La baie de Phang Nga est beaucoup plus préservée du tourisme de masse que les endroits environnants tels que Krabi et Phuket. Nous sommes restés nous reposer trois jours à Phang Nga et ce fut très agréable. La ville de Phang Nga est vraiment tranquille. Il y a le marché de nuit, une échoppe de nourriture végétarienne, quelques restaurants, etc…

Phang Nga est entourée de montagnes luxuriantes. Depuis Phang Nga, il est possible d’organiser des excursions pour aller voir la baie de Phang Nga et la célèbre île de James Bond et un village de pêcheur. En vue du prix élevé (toujours eu égard à notre budget) des excursions, nous avons décidé de rester à la ville de Phang Nga et de nous reposer les jambes.

Si vous êtes dans le coin, on vous recommande deux bonnes adresses : Thaweesuk Hotel et Genesis Garden.

Thaweesuk Hotel est avant tout une maison traditionnelle tout en bois. Le propriétaire et son personnel sont très accueillants et serviables. Ils vous donneront de très bons conseils pour des activités aux alentours de Phang Nga. Le rapport qualité-prix est excellent. La chambre est propre. Le seul bémol est qu’il fait chaud dans les chambres sans clim.
Le restaurant Genesis Garden propose une carte avec des choix variés. Les plats sont délicieux et sont préparés avec des ingrédients frais.

Pak Meng

(c.f : déjà mentionné dans la partie « hors des sentiers battus »)

Les couchers du soleil sur la plage de Pak Meng sont incontournables. À l’heure de l’aurore, c’est souvent de la marée basse.

Ko Muk

(c.f: mentionné dans « quelles îles choisir en Thaïlande? »)

Pour se rendre à Ko Muk, il faut prendre un petit ferry dont l’embarcadère se trouve à Khuan Tung Ku. Avec les vélos, nous avons voyagé dans un ferry qui transporte essentiellement des marchandises. Petite anecdote: j’avais un peu peur en voyant les carioles, les scooters et les caisses de bière remplir le bateau. Lorsque l’on a demandé à un monsieur du bateau s’il avait des gilets de sauvetage, il s’est moqué de nous avec un ricanement. Enfin, il faut prendre des risques !

Nous avons payé 300 bahts en tout (deux personnes et deux vélos) pour nous rendre à l’île. Le retour se fait avec la même embarcation.
Il paraît que le parc national de Hat Chao Mai ainsi que ses îles dont Ko Muk sont fermés au public entre juin et septembre afin de permettre à l’écosystème de se régénérer. Je ne suis pas cependant sûre à 100% de l’exactitude de cette information. Il faut que vous vous en renseigniez.

Les marchés de nuit de Thaïlande

Le marché de Trat

Trat est le lieu de transit pour rejoindre l’île de Koh Chang, et souvent oublié par les touristes. Tout juste après mon accident de vélo au Cambodge, nous nous sommes retrouvés à Trat pour des soins. Et on a par conséquent découvert le marché de Trat qui est pour nous un paradis gustatif.

Chan Chala à Trang

Situé en face de la station de train de Trang, Chan Chala est un marché de nuit authentique qui a lieu les soirs de vendredi, samedi et dimanche de chaque semaine. Il y a plusieurs stands de nourriture : salades de papaye, champignons, légumes et de fruits de mer; saucisson et viande grillée; petits rouleaux thaïs; et plein de sucreries, etc…Nous nous sommes réellement régalés ! Par ailleurs, on n’était pas du tout raisonnable car on en a acheté trop de nourritures à chaque fois.

Prachuap Khiri Khan

Le marché de nuit de Prachuap Khiri Khan est plus touristique que celui de Trang, et pourtant très sympathique car les stands sont situés face au front de mer. Ce marché a lieu également les fins de semaine à compter du vendredi soir au dimanche soir.

Il n’y a que l’embarras du choix. Vous aurez bien mangé pour environ 60 bahts.

D’autres informations pratiques

Quand partir en Thaïlande ?

La meilleure période pour visiter la Thaïlande est entre octobre et mai. Si vous voyagez à vélo, on vous conseille le début ou la fin de la saison des pluies soit les mois d’octobre et juin.

Les mois les plus chauds sont mars et avril. Tandis que les mois les plus frais sont décembre et janvier. Dans les montagnes du nord, le climat demeure plus clément.

Trafic et circulation

En Thaïlande, on conduit à gauche. Ce n’est pas problématique car on s’y habitue finalement très vite, tout comme lors de notre séjour en Irlande. En revanche, la plupart des automobilistes roulent assez, voire très vite. Préférez les routes de campagne à quatre chiffres qui sont dans la plupart des cas très calmes.

Les routes sont en général dans un bon état sur les axes principaux. Si vous empruntez les petites routes de campagnes, elles risques d’être moins bien. Dans la région d’Isaan, la région de Trang et le long du littoral, il y a pas mal de pistes cyclables et accotements pour les deux-roues. Petite anecdote : une dame thaïe nous a dit que le roi adorait le cyclisme, c’était pour cette raison qu’il y avait un nombre important de pistes cyclables en Thaïlande.

Transports en commun

Nous avons pris les trains, les bateaux et les bus en Thaïlande avec nos vélos. Il suffit d’aller sur place à la station pour acheter des billets. En règle général, on paie les billets de passagers d’abord pour les trains et bus. Et puis, on doit régler les frais liés aux vélos plus tard au moment de chargement dans le véhicule. Normalement, on paie le prix d’un ticket pour nos yaks.

À noter que certaines îles sont accessibles principalement via des bateaux express; ceux-ci ont rarement de l’espace disponible pour transporter un vélo. C’est pour cette raison qu’on a pris un ferry local pour Ko Muk.

Visa et extension de visa

Les détenteurs de passeport français sont exemptés de visa pour la Thaïlande pour une durée ne dépassant pas de 30 jours. Au delà de cette durée, il est possible de demander une extension de l’exemption de visa pour une durée de 30 jours supplémentaires.

Si vous souhaitez séjourner plus longtemps, il faut demander un visa touristique qui vous permet de rester initialement sur le sol du pays pour une durée de 60 jours. Avant expiration de ce visa, il est possible de demander une extension de visa pour une durée de 30 jours.

Santé en Thaïlande

Il est déconseillé de boire de l’eau du robinet. Dans la plupart des hébergements, restaurants et gargotes, il est possible de recharger votre bidon d’eau.

Pensez à emmener du répulsif ou de la lotion anti-moustique avec vous. On en trouve dans toutes les supérettes 7Eleven.

Tenue vestimentaire pour les visites

Si vous souhaitez visiter les temples ou le Palais royal à Bangkok, il faut avoir une tenue correcte : pantalon et haut qui couvre les épaules.

 

ARTICLES POUVANT VOUS INTERESSER

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.